Manche : un jeune homme de 18 ans interpellé pour viol avec actes de barbarie

Les faits se sont déroulés le 4 août dernier dans le centre-ville de Cherbourg. L'état de santé de la victime est toujours jugé préoccupant.
Article rédigé par franceinfo - avec France Bleu Cotentin
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Palais de justice de Cherbourg le 24 octobre 2018 (Jacqueline Fardel)

Un jeune homme de 18 ans a été interpellé jeudi 10 août pour viol avec actes de barbarie, ont appris France Bleu Cotentin du parquet et franceinfo de source proche du dossier. Le pronostic vital de la victime a été engagé après les faits et son état est toujours jugé préoccupant, selon le procureur de Cherbourg. 

Les faits se sont déroulés le 4 août dernier, au domicile de la victime, dans le centre-ville de Cherbourg. Selon une source proche du dossier, cette femme de 29 ans a contacté les secours après l'agression, indiquant avoir été victime d'un homme qui s'est introduit chez elle, "qu'elle avait déjà vu mais qu'elle ne connaissait pas". Elle déclare qu'il l'a frappée à plusieurs reprises au visage et sur le corps et violée, en utilisant notamment un manche à balai.

D'après France Bleu Cotentin, le jeune homme majeur, déjà connu des services de police, a été interpellé jeudi 10 août. Après avoir contesté les faits, il a fini par les reconnaître.

La victime, une jeune Cherbourgeoise a été hospitalisée en urgence et plongée dans un coma artificiel, à cause de lésions graves au niveau du colon et de l'intestin, de fractures des côtes et un risque élevé de choc septique.

Le suspect a été confondu par une empreinte

Une semaine après les faits, la victime est encore, ce vendredi 11 août, hospitalisée et "son état inspire toujours des inquiétudes" selon le procureur de Cherbourg. 

Le jeune homme a été confondu par une empreinte, laissée sur le montant d'une porte chez la victime. Il a été interpellé chez sa mère, à Cherbourg. Ce vendredi, la procédure a été transmise au pôle de l'instruction pour ouverture d'une information judiciaire du chef de "viol accompagné d'actes de barbarie"

Un viol précédé, accompagné ou suivi de tortures ou d'actes de barbarie peut être puni de la réclusion criminelle à perpétuité.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.