Lozère : des vacanciers réclament que la cloche d'un village arrête de sonner à 7 heures du matin

Installée dans un ancien presbytère, la locataire estime qu'il est "franchement rude d’être réveillés tous les matins à 7 heures alors que nous sommes en congés".

Le hameau de Malbosc, rattaché aux Bondons (Lozère) où se trouve le fameux presbytère reconverty en gîte.
Le hameau de Malbosc, rattaché aux Bondons (Lozère) où se trouve le fameux presbytère reconverty en gîte. (GOOGLE MAPS)

Le "dong-dong", très peu pour elle. Une vacancière qui a loué un gîte dans la petite commune des Bondons, en Lozère, a écrit au maire du village de 144 habitants pour protester contre l'horaire trop matinal de la sonnerie de la cloche de l'église, rapporte le Midi Libre mercredi 8 août.

Dans son courrier, cette touriste en congés pour quinze jours dans cette bourgade du Massif central réclame "que l’horaire de sonnerie de la cloche du presbytère puisse être décalée car c’est franchement rude d’être réveillés tous les matins à 7 heures alors que nous sommes en congés". Il faut préciser qu'elle réside dans l'ancien presbytère de la commune, accolé à l'église, et transformé en gîte il y a plusieurs années.

"C'est à côté de l'église, il y a une cloche, voilà"

Cette demande insolite a en tout cas stupéfait, Francis Durand, maire des Bondons, qui a refusé sa requête. Pour y accéder, il devrait en effet faire appel à une société spécialisée en charge de l'église. 

Ça nous ferait payer le déplacement, puis de nouveau pour remettre la cloche au départ des locataires. Et si on la règle à 9 heures, et que les suivants demandent 10 heures, on fait quoi ?Francis Durand, maire des Bondonsau Midi Libre

L'édile estime par ailleurs qu'il n'y a pas de quoi faire un plat de cette histoire. "C’est un presbytère, c’est à côté de l’église, il y a une cloche, voilà."