Lot-et-Garonne : ce que l'on sait de la disparition et la mort d'une adolescente de 14 ans

Le suspect, un homme de 31 ans, a avoué le meurtre de la collégienne samedi, a annoncé le procureur d'Agen.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Une jeune fille a été retrouvée morte dans une maison inoccupée à Birac-sur-Trec, dans le Lot-et-Garonne, le 18 novembre 2022. (MAXPPP)

Elle n'est jamais rentrée du collège. Une adolescente de 14 ans a été retrouvée morte dans la nuit du vendredi 18 au samedi 19 novembre à Birac-sur-Trec (Lot-et-Garonne). Il n'a fallu que quelques heures aux enquêteurs pour arrêter le principal suspect, un homme de 31 ans, déjà connu de la justice. Le procureur de la République d'Agen, Olivier Naboulet, a tenu une conférence de presse samedi en fin d'après-midi et apporté des précisions sur le déroulement des faits et les investigations menées. Voici ce que l'on sait de cette affaire.

Une adolescente signalée disparue par ses parents à sa sortie du collège

L'adolescente de 14 ans a disparu à la sortie de son établissement scolaire, le collège Germillac, à Tonneins, vendredi. Une disparition que ses parents ont signalé à la mi-journée. Grâce à des images de vidéosurveillance, les enquêteurs ont repéré la collégienne en train de marcher dans les rues de la commune. Ils ont également remarqué une voiture à proximité de la jeune fille. Les gendarmes ont recherché l'identité du conducteur et découvert le profil d'un suspect, a relaté le procureur.

Le suspect a "rapidement" avoué le meurtre

Les forces de l'ordre sont intervenus au domicile du suspect, à Marmande, dans la soirée de vendredi, selon le récit fait par le procureur. L'homme a été placé en garde à vue, vendredi soir à 22h45, pour enlèvement et séquestration. "Très rapidement", le propriétaire de la voiture a dit aux enquêteurs : "Je sais pourquoi vous êtes là", a déclaré le magistrat. L'homme a également reconnu "rapidement" avoir tué l'adolescente, avant de donner la localisation de son corps. Sur ses indications, la jeune fille a été retrouvée morte "peu avant minuit", à Birac-sur-Trec, à quelques kilomètres au nord de Tonneins, "dans une maison abandonnée".

Un homme déjà condamné pour "agression sexuelle" quand il était mineur

Le suspect est un homme "de nationalité française, de 31 ans, intérimaire, qui réside le Marmandais", a détaillé le procureur. Il avait été poursuivi, à l'âge de 15 ans, pour des faits d'agression sexuelle sur mineur, commis en 2006, et avait été condamné à 15 jours d'emprisonnement. Cette peine "avait été intégralement assortie d'un sursis avec mise à l'épreuve pendant une durée de deux années". Il n'était pas astreint à une mesure de contrôle, "n'était pas inscrit au fichier des délinquants sexuels"  et "n'avait pas fait parler (de lui) depuis 2011". "Nous sommes au tout début de l'enquête", a précisé le magistrat, ajoutant que l'ouverture d'une information judiciaire est désormais "probable"

"Il y aura une cellule d'écoute" dans l'établissement scolaire de la victime, a également annoncé samedi Anne Bisagni-Faure, rectrice de la région Nouvelle-Aquitaine, au micro de BFMTV.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.