Loire : un policier gravement blessé après avoir reçu un projectile lors d'une intervention, son pronostic vital est toujours engagé

La victime a reçu un projectile sur la tête durant une intervention. Les auteurs de l'agression ont pris la fuite. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
La commune de Rive de Gier dans la Loire.  (GOOGLE MAPS)

Un policier a été gravement blessé à la tête au cours d'une intervention à Rive de Giers dans la Loire dans la nuit de jeudi 13 mai à vendredi 14 mai, a appris franceinfo de sources concordantes. Le parquet de Saint-Etienne avait dans un premier temps précisé à France Bleu Saint-Etienne Loire que les jours du policier n'étaient plus en danger, mais son pronostic vital est finalement "toujours engagé" après des complications post-opératoires, a indiqué au cours d'une conférence de presse Cédric Esson, le directeur départemental de la sécurité publique de la Loire. "Il n'est toujours pas réveillé, le coma est prolongé", car "visiblement les atteintes qu'il a eues sont extrêmement graves", a-t-il précisé. Son état "a évolué, entre la fin de matinée et maintenant", a ajouté le procureur adjoint de Saint-Etienne André Merle. "Le fonctionnaire de police a 50 ans, il a une compagne et est père de deux enfants, dont un est également policier", a précise Cédric Esson.

Le policier touché par une bouteille en verre

Les faits se sont produits vers 00h20 à Rive de Gier, alors que plusieurs policiers intervenaient pour tapage nocturne lié à la présence d'une "quinzaine de perturbateurs", a indiqué une source policière à franceinfo. Les forces de l'ordre ont été prises à partie et ont reçu des projectiles. Elles ont répliqué en lançant des gaz lacrymogènes.

Lorsque les policiers se sont repliés, ils ont constaté qu'un de leurs collègues était allongé par terre, après avoir reçu un projectile sur la tête. Le policier, victime d'un important hématome, a perdu connaissance. Il a été transporté à l'hôpital Nord de Saint-Etienne où il a été opéré. Les auteurs, qui n'ont pas été identifiés, ont pris la fuite. 

Un acte de violence condamné par Gérald Darmanin

"Je lui souhaite le meilleur rétablissement possible", a déclaré Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur, lors d'un déplacement à Lille. "C’est le quotidien des policiers et gendarmes d’être malheureusement agressés dans l’exercice de leurs fonctions et que mon travail c’est de protéger ceux qui nous protègent."

"La municipalité condamne fermement cette agression inacceptable de policiers en mission de tranquilité publique", écrit l'équipe municipale de Rive de Gier dans un communiqué.

Le syndicat Alliance police nationale rappelle dans un communiqué qu'il "ne cesse de dénoncer une situation générale de plus en plus dégradée"  et demande "une véritable prise de conscience au plus haut sommet de l’Etat pour qu’enfin soient prises les mesures nécessaires afin de stopper cette spirale infernale". Un rassemblement citoyen en soutien à la police sera organisé le 19 mai prochain à Paris.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.