Loire : un an de prison ferme pour l'agresseur du maire de Saint-Alban-les-Eaux en août dernier

Lors des fêtes du 15 août, l'homme avait foncé en voiture sur une barrière avant d'être pris à partie par une trentaine de riverains.

Pierre Devedeux, maire de Saint-Alban-les-Eaux (Loire), agressé le 15 août 2019.
Pierre Devedeux, maire de Saint-Alban-les-Eaux (Loire), agressé le 15 août 2019. (SEBASTIEN BAER / FRANCE-INFO)

Un homme d'une vingtaine d'années a été condamné mercredi 19 septembre à un an de prison ferme par le tribunal de Roanne, après avoir agressé le 15 août dernier le maire de Saint-Alban-les-Eaux, dans la Loire, rapporte France Bleu Saint-Étienne Loire. Le tribunal a également condamné l'agresseur à une interdiction de séjour dans la commune de la Loire pour une durée d'un an.

Le prévenu a nié en bloc

Le maire, Pierre Devedeux, s'est dit soulagé à la fin de l'audience. "Je suis rassuré pour les Saint-Albanais" et aujourd'hui il souhaite avant tout de "tourner la page". Le prévenu a nié en bloc : "Je ne suis pas un fou qui tape sur tout le monde", a-t-il dit, les larmes aux yeux, depuis son box. Pour lui, il s'agit d'un complot.

>> "Si la violence gagne, tout est perdu" : un mois après son agression, un maire de la Loire toujours sous le choc

Pour son avocat, ce procès est symptomatique du climat tendu que subissent les élus locaux. "Quand les administrés deviennent violents il faut une réaction judiciaire à la hauteur." 

Lors des fêtes du 15 août, l'homme avait foncé en voiture sur une barrière avant d'être pris à partie par une trentaine de riverains. Dans l'altercation, il avait donné un coup de poing au maire de la commune, Pierre Devedeux, qui s'était retrouvé au sol.