Loire : elle attaque l'État après avoir été déclarée morte

À Saint-Joseph (Loire), une femme a été déclarée morte à tort. Face à ce préjudice, elle attaque l'État.

FRANCE 3

Le 12 novembre 2017, une histoire incompréhensible a marqué la vie de Jeanne Pouchain. Habitante de Saint-Joseph (Loire), elle apprend ce jour-là qu'elle est officiellement déclarée comme décédée. "Deux huissiers m'ont donné des documents pour mon mari et mon fils. J'ai demandé ce que c'était. On a dit : 'C'est au sujet de feu Jeanne Pouchain'", raconte-t-elle.

Une inscription en faux lancée

Condamnée aux prud'hommes, mais officiellement morte, sa famille devait alors payer ses indemnités. Au début, la femme a cru à une mauvaise plaisanterie. Mais face au sérieux de la situation, elle s'est alors effondrée. "Je n'ai plus d'existence, plus de sécurité de sociale", explique-t-elle. Elle ne dispose plus de carte bancaire ou de compte à son nom. Son avocat Sylvain Cormier a donc lancé une inscription en faux. "Cet arrêt s'est planté dans les grandes largeurs et ce qui est mentionné dedans est manifestement faux", estime-t-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
À Saint-Joseph (Loire), une femme a été déclarée morte à tort. Face à ce préjudice, elle attaque l\'État.
À Saint-Joseph (Loire), une femme a été déclarée morte à tort. Face à ce préjudice, elle attaque l'État. (FRANCE 3)