Cet article date de plus de dix ans.

Les activités de la fondation Carla Bruni-Sarkozy en question

L'hebdomadaire Marianne publie dans son édition du 7 janvier une longue enquête sur les activités philanthropiques de Carla Bruni-Sarkozy. L'hebdomadaire s'interroge sur un possible scandale financier autour de sa fondation.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Atualisé  à 15 h (réaction de Julien Civange, ami de Carla Bruni-Sarkozy) :

La Fondation Carla Bruni-Sarkozy serait-elle au coeur d'un scandale susceptible de gêner le président de la République, alors que la campagne électorale ne fait que débuter ? L'enquête publiée dans son édition de demain par l'hebdomadaire Marianne 2, révèle en tout cas le trouble provoqué au sein des institutions internationales de lutte contre le Sida, suite à la révélation de l'existence de financements destinés aux activités philanthropiques de la Première dame : un ambassadeur démissionné, et le directeur, Français, du Fonds mondial contre le Sida placardisé à la demande des Américains, en attendant d'être éjecté.

En cause, une somme de 3,5 millions d'euros, qui a été accordée par le Fonds à des sociétés d'un musicien et entrepreneur proche de Carla Bruni-Sarkozy, Julien Civange. Cette attribution, effectuée à la demande de la Première Dame, selon l'hebdomadaire, s'est faite en dehors de toute procédure légale, sans appel d'offre. Très proche conseiller de Carla Bruni-Sarkozy, il est en charge de l'opération Born HIV Free, contre la transmission du Sida in utero. Dès que l'affaire a éclaté, fin 2011, l'Elysée a fait couper tout lien financier entre la fondation de la Première Dame et le Fonds.

Sollicité par France Info, Julien Civange n'a pas souhaité s'exprimer. Il précise toutefois que selon lui, il n'y a pas d'acte délictueux à rechercher de son côté, ni du côté du directeur du Fonds mondial contre le Sida. Il concède un certain caractère de vérité à l'enquête de Marianne 2, mais il estime que les faits sont grossis.


Polémique autour d'une campagne de Carla Bruni. Les explications d'Erik Kervellec
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.