Cet article date de plus de six ans.

Large opération policière à Paris : "Ce n'était qu'un individu qui nettoyait ses armes air soft"

Une vingtaine de véhicules de police, dont un camion de la Brigade de recherche et d'intervention, ont investi une rue du 11e arrondissement de la capitale, lundi matin.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un camion et des hommes de la Brigade de recherche et d'intervention, rue de Charonne à Paris, le 24 août 2015.  (PIERRE LAURENT / TWITTER )

Fausse alerte à Paris. Un large dispositif policier a été mobilisé, lundi 24 août, dans le 11e arrondissement de la capitale, après le signalement d'une personne manipulant ce qui semblait être des armes à feu. "Il s'agissait en fait d'un individu qui nettoyait des armes air soft", a indiqué à francetv info une source policière. Rien de plus que des pistolets à billes, donc.

La personne était chez elle et manipulait ces armes à petites billes jaunes, explique cette même source. "Elle a suscité la curiosité de ses voisins qui ont appelé les autorités. Du coup, une intervention de police a été lancée." C'est d'abord le commissariat local qui est intervenu, puis la Brigade de recherche et d'intervention (BRI).

"Il y avait une quinzaine de voitures de police"

Les forces de l'ordre ont bloqué la rue de Charonne pendant près d'une heure, racontent plusieurs témoins présents sur place, avant de quitter les lieux sans communiquer auprès des passants.

"Il y avait une quinzaine de voitures de police, quatre camions, dont un blindé de la BRI, avec une vingtaine d'agents, raconte à francetv info Pierre Laurent, un étudiant en journalisme résidant dans le quartier. C'était impressionnant." Sur Twitter, l'inquiétude s'est répandue comme une traînée de poudre.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.