Landes : les gendarmes découvrent un homme momifié "veillé" par son épouse depuis de longs mois

Sa femme continuait à vivre comme si de rien n'était dans la maison, située dans un quartier résidentiel de Hossegor entre la plage et le centre-ville.

Son épouse continue à vivre comme si de rien n\'était dans la maison, située dans un quartier résidentiel de Hossegor entre la plage et le centre-ville.
Son épouse continue à vivre comme si de rien n'était dans la maison, située dans un quartier résidentiel de Hossegor entre la plage et le centre-ville. (google maps)

Depuis combien de temps ce huis clos durait ? C'est la question à laquelle devront répondre les enquêteurs. Le cadavre momifié d'un nonagénaire a été retrouvé à son domicile de Hossegor (Landes) par les gendarmes, jeudi. Son épouse, qui "veillait" sur lui depuis de nombreux mois, a été placée en hôpital psychiatrique, rapporte le parquet de Dax (Landes). Une autopsie devait être pratiquée vendredi 30 juin pour déterminer la date et la cause du décès de l'époux.

"Les voisins, qui viennent épisodiquement en vacances, ont constaté que depuis à peu près deux ans, ils ne voient plus leur voisin", né en 1927, a déclaré à l'AFP le procureur de la République de Dax, Jean-Luc Puyo. Alertés par ces voisins inquiets, "les gendarmes arrivent et trouvent le monsieur dans son lit, vêtu d'un sous-vêtement, d'une polaire et d'un bonnet. Mais il ne reste presque que les os et il a sur lui cinq ou six couvertures", a précisé le procureur. Sud-Ouest précise que la femme continuait visiblement à vaquer à ses occupations comme si de rien n’était et n’avait pas signalé le décès.