Cet article date de plus de six ans.

La rescapée d'un crash d'avion témoigne

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
La rescapée d'un crash d'avion témoigne
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Le 24 décembre 1971, l'avion à bord duquel elle se trouvait, s'écrasait au Pérou. À 60 ans aujourd'hui, elle raconte.

Juliane Koepcke avait 17 ans le 24 décembre 1971, lorsqu'elle a survécu à un crash d'avion. Elle vivait au Pérou avec ses parents, des biologistes allemands. Avec sa mère, elle est à bord d'un vol intérieur qui se retrouve pris dans une violente tempête. "Il y a eu un éclair qui a touché l'aile droite. J'ai été catapultée dehors. Je ne sais pas comment ça s'est produit, mais j'étais dehors et tous les bruits avaient disparu", explique-t-elle au micro de France 2.

"Un miracle"

À 3 000 mètres d'altitude, l'avion s'est disloqué. Juliane Koepcke se retrouve en chute libre, accrochée à son siège. Elle prend conscience du crash avant de s'évanouir. Plusieurs heures après, elle reprend connaissance. Elle a la clavicule cassée et les ligaments du genou déchirés, mais en état de choc, elle ne sent rien. Elle se retrouve seule au milieu de la forêt équatoriale. "Il n'y avait personne. Cette solitude je l'ai ressentie fortement et cela s'est aggravé plus tard", ajoute la rescapée. Juliane Koepcke va marcher 11 jours dans la forêt avant d'être secourue. Les 90 autres passagers de l'avion sont morts. "C'est très difficile de vivre avec cela. Il y a toujours un sentiment de culpabilité. Je suis un miracle", poursuit-elle.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.