La jeune femme disparue à Béziers retrouvée morte

Le corps de cette jeune mère a été retrouvé dans un gouffre de l'Aude. Son compagnon, un légionnaire de 36 ans, est fortement soupçonné du meutre.

Capture d\'écran Google Maps de Fleury (Aude), où a été retrouvé le corps d\'Adeline Beau.
Capture d'écran Google Maps de Fleury (Aude), où a été retrouvé le corps d'Adeline Beau. (FTVI)

Les craintes des enquêteurs se sont confirmées jeudi 16 février : la jeune femme de 26 ans disparue à Béziers depuis samedi a été retrouvé morte dans le gouffre de l'Oeil Doux, sur la commune de Fleury, dans l'Aude.

Le corps d'Adeline Beau a été découvert par la police sur les indications de la famille de la disparue et de celle de son ancien compagnon Mansour Larabi, un légionnaire déserteur de 36 ans. Ce dernier est soupçonné d'avoir tué cette mère d'une petite fille de deux ans et demi. Placé en garde à vue jeudi matin, il reste mutique et a refusé de prendre un avocat.

Le légionnaire, dépressif depuis son retour d'Afghanistan, selon sa famille, et la pâtissière s'étaient rencontrés cinq mois plus tôt. Mais la jeune femme avait décidé de mettre un terme à cette relation. 

Le corps, placé dans un sac militaire, était immergé au fond du gouffre

Depuis le début, la police a toujours été persuadée que la jeune femme, pâtissière qui n'avait plus donné signe de vie depuis vendredi soir, était morte. Une lettre écrite par le légionnaire avant sa tentative de suicide a confirmé les craintes. Dans celle-ci, il laisse apparaître se déception amoureuse et affirme vouloir rejoindre dans l'au-delà Adeline Beau.

Dans le gouffre situé à une quinzaine de kilomètres de Narbonne au pied du massif de la Clape, le corps d'Adeline Beau avait été ligoté et placé dans un sac de sport type militaire. Immergé dans l'eau, il a été sorti par les plongeurs.

L'enquête pénale pourrait être requalifiée en assassinat, a indiqué le procureur, estimant que la préméditation était une éventualité car le légionnaire avait apporté à ses parents, avant le meurtre, sa voiture, ses clefs et les papiers du véhicule. La fillette a été confiée à ses grands-parents venus la chercher depuis la région parisienne.