La famille du Chinois mort après son agression à Aubervilliers reçue par Cazeneuve

Zhang Chaolin, 49 ans, avait été agressé le 7 août par trois hommes. Il avait succombé à ses blessures cinq jours plus tard.

Des membres de la communauté chinoise d\'Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) manifestent le 14 août 2016 après la mort d\'un de leurs membres, agressés quelques jours plus tôt.
Des membres de la communauté chinoise d'Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) manifestent le 14 août 2016 après la mort d'un de leurs membres, agressés quelques jours plus tôt. (DENIS MEYER / HANS LUCAS / AFP)

Sa mort a provoqué une manifestation de colère de la communauté chinoise d'Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), excédée par les violences à son encontre. Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a reçu lundi 22 août la famille de Zhang Chaolin, mort après avoir été agressé quelques jours plus tôt.

Mesures de sécurité renforcées

Cet homme de 49 ans avait été agressé le 7 août par trois hommes et avait succombé à ses blessures cinq jours plus tard. Le ministre a assuré des membres de sa famille "de toute sa sympathie et de son entier soutien dans cette épreuve si douloureuse", selon un communiqué.

Répondant à la demande des membres de la communauté chinoise d'Aubervilliers qui avaient manifesté dimanche, Bernard Cazeneuve a promis "de renforcer davantage les effectifs de police à Aubervilliers". "De nouveaux policiers seront affectés après leur sortie d'école en octobre", a-t-il assuré. Et il a indiqué à la maire communiste de la ville, Meriem Derkaoui, présente lors de l'entretien, "sa disponibilité pour cofinancer sur les fonds de l'Etat l'installation de caméras de vidéo-protection".