Cet article date de plus de deux ans.

L'athlète Pierre-Ambroise Bosse condamné pour "violences" après sa bagarre sur le parking d'un casino

Le champion du monde du 800m était impliqué dans une bagarre sur le parking d'un casino en août 2017.

Article rédigé par
avec France Bleu Gironde - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Pierre-Ambroise Bosse, en août 2017, aux Mondiaux d'athlétisme de Londres. (JEWEL SAMAD / AFP)

Le champion du monde français du 800m, Pierre-Ambroise Bosse, a été condamné mardi 28 mai par le tribunal correctionnel de Bordeaux à 1 000 euros d'amende pour "violence avec usage ou menace d'une arme sans incapacité", après la bagarre qui avait éclaté sur le parking du casino de Gujan-Mestras en août 2017, rapporte France Bleu Gironde.

Pierre-Ambroise Bosse devra également verser 300 euros pour le préjudice subi. Anthony Etcheverry, le rugbymen qui l'avait ensuite frappé, a été condamné de son côté à huit mois de prison avec sursis.

Une soirée au casino pour fêter une médaille

Les faits avaient eu lieu au mois d'août 2017. Pierre-Ambroise Bosse venait de fêter sa médaille d'or obtenue aux mondiaux de Londres au casino de Gujan-Mestras et avait ce soir-là 1,76 gramme d'alcool dans le sang. Pierre-Ambroise Bosse avait expliqué avoir été giflé, dans sa voiture, par un rugbymen amateur. L'athlète avait reconnu être sorti de la voiture pour s'expliquer.

Pierre Ambroise Bosse avait alors lancé une canette de bière qui avait touché son agresseur. C'est ce geste qui vaut l'amende à Pierre-Ambroise Bosse selon le tribunal. Le rugbyman avait ensuite roué de coups le champion du monde du 800m.

Une nouvelle audience le 27 novembre

Il a donc été plus lourdement condamné. Huit mois de prison avec sursis pour "violence par une personne en état d’ivresse manifeste suivie d’incapacité supérieure à 8 jours". Il devra verser une provision de 5 000 euros en attendant une nouvelle audience le 27 novembre qui fixera le montant des dommages et intérêts.

Pierre-Ambroise Bosse n'était pas présent pour entendre le délibéré du tribunal. Son avocate parisienne n'était pas là non plus. On ne sait pas si le sportif a l'intention de faire appel.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.