Cet article date de plus de trois ans.

L'agression d'un enfant de confession juive à Sarcelles doit être prise "très au sérieux", assure le député François Pupponi

Le député PS du Val-d'Oise François Pupponi se dit "très inquiet", mercredi, après l'agression d'un garçon de huit ans de confession juive à Sarcelles, a rapporté France Bleu Paris.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le député PS du Val-d'Oise François Pupponi se dit "très inquiet" après l'agression d'un garçon de huit ans de confession juive à Sarcelles. (MAXPPP)

Francois Pupponi député socialiste du Val-d'Oise et ancien maire de Sarcelles, joint par France Bleu Paris mercredi 31 janvier, se dit "inquiet" après l'agression d'un enfant de huit ans portant une kippa, dans la ville, lundi.

"C'est la deuxième agression gratuite sur un membre de la communauté juive en un mois, alerte François Pupponi. Il faut prendre ça très, très au sérieux, bien prendre conscience de ce qui se passe."

"Ne pas minimiser l'agression"

Le député PS indique avoir eu les parents du garçon au téléphone. "L'enfant va bien. Il est bien sûr choqué, mais ça va. Les parents sont allés porter plainte. Il ne faut surtout pas minimiser la gravité de l'agression, poursuit l'élu socialiste du Val-d'Oise. C'est toujours scandaleux et inadmissible de s'attaquer à un enfant de huit ans, qui n'a rien demandé et qui va à un cours de mathématiques, tranquillement, chez lui, en fin d'après-midi."

François Pupponi espère que "la police pourra retrouver les agresseurs et qu'ils seront lourdement sanctionnés". Le garçon affirme avoir été agressé par deux adolescents, lundi, alors qu'il se rendait à un cours de soutien scolaire, et roué de coups par ces deux jeunes d'une quinzaine d'années qui ont pris la fuite.

Le parquet de Pontoise a ouvert une enquête en flagrance. En l'absence de mobile apparent, il privilégie le caractère antisémite de l'agression. L'enquête a été confiée à la sûreté départementale.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.