VIDEO. Justice : combien coûtent les enquêtes ?

Écoutes téléphoniques de longue durée, analyses toxicologiques ou encore gardiennage des voitures au cœur des enquêtes : la Cour des comptes estime à 473 millions d’euros par an le coût global des enquêtes en France.

FRANCE 2

Catastrophe de Brétigny-sur-Orge : une année d’enquête pour un coût de 400 000 euros. Explosion de l’usine AZF à Toulouse : 1,5 million d’euros de frais en tests acoustiques et analyses chimiques, notamment. Pour chaque enquête, les juges et les policiers engagent des dépenses. Elles ne sont pas toutes aussi élevées, mais ces frais augmentent, selon la Cour des comptes. En 2011, une enquête coûtait en moyenne 324 euros. En 2013, la justice dépense 338 euros. "Les frais sur une enquête judiciaire ont vocation à augmenter, parce qu’il y a de plus en plus de choses que l’on peut faire", estime Jacques Martinon, juge d’instruction, membre de l’association française des magistrats instructeurs.

La justice paye de plus en plus tard ses prestataires

Ce sont d’abord les progrès techniques qui expliquent l’augmentation des dépenses de justice, mais il existe des dépenses plus surprenantes. A Marseille, les parkings de la police sont saturés. Les voitures saisies par la police sont donc garées sur des parkings privés à 4 euros par jour et par emplacement, pendant parfois plusieurs années.

La conséquence de tout cela : la justice paye de plus en plus tard ses prestataires. 300 millions d’euros d’impayés l’an dernier. Pour exemple, Thierry Besnard, expert en toxicologie, attend toujours 400 000 euros. Il a décidé de porter plainte. "Le secrétaire général nous a dit qu’on n’avait plus d’argent, et qu’on ne pourrait pas être payé d’ici la fin de l’année prochaine", déplore-t-il. 

 

Le JT
Les autres sujets du JT