VIDEO. "J'attends une justice morale", confie le lycéen blessé d'un tir de Flash-Ball en 2010

Un an de prison avec sursis a été requis, jeudi, par le tribunal correctionnel de Bobigny contre le policier accusé d'avoir blessé gravement un jeune homme au visage.

FRANCE 2 et FRANCE 3

Geoffrey, 16 ans, avait été blessé le 14 octobre 2010, en pleine mobilisation des lycéens devant un lycée de Montreuil (Seine-Saint-Denis). Un an de prison avec sursis a été requis, jeudi 5 mars, par le tribunal correctionnel de Bobigny (Seine-Saint-Denis) contre le policier accusé de l'avoir blessé gravement après un tir de Flash-Ball.

"Représenter toutes ces victimes qui ont été abusées"

"C'est un bouleversement dans ma vie", a confié Geoffrey aux journalistes. Le projectile l'avait atteint en plein visage, lui infligeant notamment des fractures multiples de la face et du nez et une hémorragie dans l'œil. "J'attends une justice morale, c'est le moyen pour moi de représenter toutes ces victimes qui ont été abusées [par la police], comme moi, je l'ai été", ajoute le jeune homme.

"Il n'y a pas l'ombre d'une situation de légitime défense dans ce dossier", a souligné le procureur adjoint Loïc Pageot, requérant également contre le policier une interdiction professionnelle de deux ans et l'interdiction de porter "toute arme" pendant cinq ans.

Geoffrey devant le tribunal correctionnel de Bobigny (Seine-Saint-Denis) le 5 mars 2015 pour son procès contre le policier accusé d\'avoir blessé gravement Geoffrey
Geoffrey devant le tribunal correctionnel de Bobigny (Seine-Saint-Denis) le 5 mars 2015 pour son procès contre le policier accusé d'avoir blessé gravement Geoffrey (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)