TPIY : Slobodan Praljak, un général croate jugé pour crimes de guerre, se suicide en pleine audience

Alors que le président du Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie prononçait mercredi 29 novembre la condamnation à 20 ans de prison d'un ancien responsable de l'armée croate, celui-ci s'est levé et a avalé une fiole de poison. Il est décédé quelques heures plus tard.

FRANCE 2

Le président du Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie vient de rendre son verdict à l'encontre de Slobodan Praljak, mercredi 29 novembre. L'ancien général croate est condamné à 20 de prison pour crimes de guerre. "Slobodan Praljak n'est pas un criminel, je récuse votre verdict", lâche-t-il après s'être mis debout. Il boit alors le contenu mystérieux d'une fiole. Dérouté, le président hésite avant de poursuivre l'énoncé du verdict pour les autres accusés.

"Notre client dit qu'il a bu un poison"

Quelques instants plus tard, Slobodan Praljak s'écroule. C'est son avocate qui donne l'information : "Notre client dit qu'il a bu un poison". Le président annonce alors une suspension de séance, avant que les secours entrent dans le tribunal pour tenter de ranimer le condamné. Une ambulance l'apporte à l'hôpital, où il décèdera quelques heures plus tard. Cet homme dirigeait les forces croates au début des années 1990 en Bosnie. À ce titre, il est responsable de massacres contre la population musulmane.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'un des anciens chefs militaires des Croates de Bosnie, Slobodan Praljak, au Tribunal pénal international de La Haye (Pays-Bas), le 29 novembre 2017.
L'un des anciens chefs militaires des Croates de Bosnie, Slobodan Praljak, au Tribunal pénal international de La Haye (Pays-Bas), le 29 novembre 2017. (ROBIN VAN LONKHUIJSEN / POOL)