Tempête Xynthia : deux ans de prison avec sursis pour l'ancien maire de La Faute-sur-Mer

L'ancien maire de La Faute-sur-Mer, René Marratier, a été condamné ce lundi 4 avril par la cour d'appel de Poitiers à deux ans de prison avec sursis. Il ya six ans, 29 personnes perdaient la vie dans la station balnéaire piégées par la tempête Xynthia.

Voir la vidéo
France 3
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

L'ancien maire de La Faute-sur-Mer, René Marratier, a été condamné ce lundi 4 avril par la cour d'appel de Poitiers à deux ans de prison avec sursis. Il ne dormira pas derrière les barreaux. René Marratier a vu ce matin sa peine réduite à deux ans de prison avec sursis. En décembre 2014, l'ancien maire de la Faute-sur-Mer avait écopé de quatre ans de prison ferme. Une condamnation pour homicide involontaire et mise en danger de la vie d'autrui qui se voulait exemplaire.

Deux ans de prison avec sursis

Les juges de la cour d'appel de Poitiers ont été beaucoup plus cléments. "Il y a eu pluralité de dysfonctionnements dans cette nébuleuse des responsabilités, j'ai surement ma part mais pas tout seul", explique René Marratier, ancien maire de La Faute-sur-Mer. Malgré la compassion de l'ancien maire envers les victimes, les familles des victimes restent en colère. 28 février 2010, la tempête Xynthia s'est abattue sur la Vendée. 29 personnes ont perdu la vie, piégées dans leurs habitations. Six ans plus tard, 400 maisons ont été détruites à La Faute-sur-Mer.

 

 

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'ancien maire de la Faute-sur-Mer René Marratier, le 17 octobre 2014, aux Sables-d\'Olonne (Vendée).
L'ancien maire de la Faute-sur-Mer René Marratier, le 17 octobre 2014, aux Sables-d'Olonne (Vendée). (JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP)