Procès de Valérie Bacot : libre, elle se dit "vidée mentalement et physiquement"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Procès de Valérie Bacot : libre, elle se dit "vidée mentalement et physiquement"
France 2
Article rédigé par
D. Sébastien, T. Simonet - France 2
France Télévisions

Valérie Bacot encourait la perpétuité mais est ressortie libre de la Cour d'assises de Saône-et-Loire, vendredi 25 juin. Après avoir subi pendant 25 ans des sévices, elle a écopé de quatre ans de prison, dont trois avec sursis, pour avoir tué son mari.

Épuisée, mais libre. Valérie Bacot a finalement quitté la cour d'assises de Saône-et-Loire, après une semaine éreintante de procès. "Pas soulagée, mais vidée mentalement et physiquement (...) C'est un nouveau combat maintenant, pour toutes les autres femmes et toutes les maltraitances. Merci." À la sortie du Palais de justice de Chalon-sur-Saône, anonymes et soutiens la remercient et l'ovationnent. 

L'emprise subie prise en compte

Valérie Bacot a été reconnue coupable et condamnée pour avoir assassiné son mari violent. Si la justice l'a condamnée, pour beaucoup, elle est devenue un symbole. "Toutes les femmes devraient se battre comme elle ! Ce n'est pas elle qui fallait juger, mais le système", devise une passante. La mère de 40 ans a écopé de quatre ans de prison, dont trois avec sursis.

Ayant déjà passé une année en détention provisoire, elle ne retournera pas en prison. "Elle a une obligation de soin mais était demanderesse à ce niveau donc qu'elle vive en paix maintenant", explique son avocate Me Janine Bonaggiunta. "Peut-être que c'était compliqué pour la cour d'aller jusqu'à l'acquittement mais on a fait un pas, un pas de géant", a déclaré quant à elle Me Nathalie Tomasini, elle aussi avocate de Valérie Bacot. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Procès de Valérie Bacot

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.