Cet article date de plus de cinq ans.

Procès de Sylvie Leclerc : premier jour d'audience lundi à Nancy, sur fond de violences conjugales

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Procès de Sylvie Leclerc : premier jour d'audience lundi à Nancy, sur fond de violences conjugales
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Sylvie Leclerc sera jugée à partir de lundi 21 mars, à Nancy. Elle a tué son mari dans son sommeil, qu'elle accusait de violences conjugales.

L'affaire de Sylvie Leclerc rappelle celle de Jacqueline Sauvage. Elles ont les mêmes avocates, qui ont obtenu la grâce présidentielle à celle qui avait tué son mari qui la battait. Il y a 3 ans, en mai, Sylvie Leclerc aussi, tue son compagnon, d'un coup de fusil dans son sommeil. Son avocate, Me Nathalie Tomasini décrit la situation : "Cette femme n'a vécu qu'une longue série de harcèlements moraux , de dénigrements constants et de violences physiques et de viols qui seront plus difficiles à démontrer, tant ça s'est passé à huis-clos, sans que personne ne le sache." 

"'Il l'a détruite, il l'a tuée"

Interrogée par France 2, la fille du couple, Aude, dit n'avoir rien vu: "Sur le moment on ne s'en rend pas compte (...) On s'en rend compte quand c'est terminé et que l'on reprend une liberté de pensée", raconte-t-elle. La soeur de Sylvie Leclerc est dévastée, elle aussi est tombée des nues. "Ça a été terrible, quand vous apprenez ça, que votre soeur a subi des choses comme ça. Il l'a détruite, il l'a tuée", estime-t-elle. L'avocat des parties civiles, Rui Manuel Pereira estime de son côté que rien ne justifiait le meurtre. L'audience s'ouvre lundi, à Nancy.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice – Procès

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.