VIDEO. "Air Cocaïne" : la fuite des pilotes est "irresponsable et déloyale", s'indigne un Français resté sur place

Pascal Fauret et Bruno Odos "m'ont mis en péril, sérieusement", affirme Alain Castany, mardi, dans un entretien accordé au site du "Parisien".

LE PARISIEN

"Un acte irresponsable et déloyal à mon égard". L'un des deux Français restés en République dominicaine après la condamnation à 20 ans de prison s'est indigné, mardi 27 octobre, de la fuite des deux pilotes Pascal Fauret et Bruno Odos. "Ils m'ont mis en péril, sérieusement", affirme Alain Castany dans un entretien au site du Parisien.

Renversé par une moto il y a une dizaine de jours, il craint que ce départ remette en cause son rapatriement, dont il a "absolument besoin". Il évoque de "grandes chances" d'être amputé de la jambe en l'absence de rapatriement. Il redoute également un appel "beaucoup plus difficile" devant la justice dominicaine, contre laquelle il dit "ne rien avoir" malgré "quelques difficultés de procédure".

Un "abandon" de la part du commandant de bord

Alain Castany affirme qu'il était "membre d'équipage, désigné par Fauret officiellement, et donc sous saresponsabilité". Il estime donc avoir été "abandonné" par son commandant de bord, qui a eu un comportement "honteux". 

 

Alain Castany assiste au procès \"Air Cocaïne\" au tribunal de Saint-Domingue (République dominicaine), le 9 mars 2015.
Alain Castany assiste au procès "Air Cocaïne" au tribunal de Saint-Domingue (République dominicaine), le 9 mars 2015. (ERIKA SANTELICES / AFP)