"Air Cocaïne " : les Français restés en République dominicaine ont peur

Les deux pilotes suspectés dans l’affaire "Air cocaïne" ont fui la République dominicaine et se disent à la disposition de la justice française. Les deux autres Français dénoncent cette évasion et craignent des représailles de la justice dominicaine.

France 2

À Saint-Domingue, le procureur de la République vient de lancer un mandat d'arrêt international contre les deux pilotes français, explique la journaliste de France 2 sur place. Mais si Pascal Fauret et Bruno Odos, condamnés à 20 ans de prison pour trafic de drogue, ont fui la République dominicaine, ce n'est pas le cas des deux autres membres d'équipage. Toujours assignés à résidence, Nicolas Pisapia et Alain Castany s'inquiètent.

Un sentiment d’abandon

Ce dernier, récemment victime d'un accident de moto et toujours hospitalisé, a le sentiment d'avoir été abandonné par ses deux compatriotes qui se sont désolidarisés, qui n'ont pas joué selon les règles du jeu imposées en République dominicaine. Les deux Français restés à Saint-Domingue ont peur désormais que, faute de pouvoir atteindre les deux pilotes en fuite, la justice dominicaine ne leur impose des sanctions bien plus lourdes dans les mois qui viennent.

Le JT
Les autres sujets du JT