Cet article date de plus de six ans.

"Air Cocaïne": la République dominicaine lance un mandat d'arrêt international

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
"Air Cocaïne": la République dominicaine lance un mandat d'arrêt international
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Hier, mardi 27 octobre, les deux pilotes en fuite se sont exprimés dans les médias. Une équipe de France 3 revient sur leurs propos et sur l'affaire.

Les deux pilotes condamnés à 20 ans de prison en République dominicaine pour trafic de drogue se sont exprimés pour la première fois hier, mardi 27 octobre, depuis leur rocambolesque fuite. La réponse ne s'est pas fait attendre, un mandat d'arrêt international a été émis à leur encontre.
La conférence de presse surmédiatisée de l'un des pilotes hier dans le bureau d'un célèbre avocat français n'a pas été du tout du goût des autorités dominicaines. Hier soir, le procureur a rappelé que les charges retenues contre les deux fugitifs étaient très graves. Il a également condamné ceux qui ont organisé l'évasion.

Sous surveillance

Ce matin, chez lui près de Grenoble, Bruno Odos réaffirmait se tenir à la disposition de la justice française. Les quatre hommes avaient été arrêtés sur le tarmac de Punta Cana en mars 2013 alors qu'ils avaient embarqué dans un Falcon chargé de 680 kilos de cocaïne. Déjà quelques mois avant leur arrestation, en France, ils avaient été mis sous surveillance policière et une information judiciaire pour trafic de stupéfiants avait été ouverte par un juge d'instruction marseillais.
 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.