"Air Cocaïne" : la Cour d'assises spéciale condamne 7 des 9 accusés à des peines allant jusqu'à 18 ans de prison, dont 6 ans contre les pilotes

Des peines allant jusqu'à 25 ans de prison avaient été requises dans cette affaire de trafic de drogue en bande organisée, entre Saint-Tropez, les Caraïbes et Quito.

Bruno Odos et Pascal Fauret, le 18 février 2019.
Bruno Odos et Pascal Fauret, le 18 février 2019. (GERARD JULIEN / AFP)

La cour d'assises spéciale a condamné, vendredi 5 avril, sept des neuf accusés de l'affaire "Air Cocaïne" à des peines allant jusqu'à 18 ans de prison, dont 6 ans contre les pilotes Bruno Odos et Pascal Fauret. Le ministère public avait demandé jusqu'à 25 ans de prison, et 7 ans contre les pilotes pour ce trafic international de cocaïne. Deux des neuf accusés ont été acquittés dans ce procès qui a duré sept semaines à Aix-en-Provence.

L'affaire dite "Air Cocaïne" avait débuté en mars 2013 avec l’interpellation des deux pilotes, Bruno Odos et Pascal Fauret, et de deux autres Français dans un avion Falcon 50 à bord duquel avaient été embarqués près de 700 kilos de cocaïne dans 26 valises.

Les quatre hommes, qui ont toujours clamé leur innocence, ont été mis en examen en mai 2013 par la justice française pour "importation de produits stupéfiants en bande organisée et association de malfaiteurs". Les deux pilotes ont déjà été condamnés par la justice dominicaine à 20 ans de prison pour trafic de drogue. Placés en résidence surveillée, ils ont été exfiltrés en octobre 2015 par un mystérieux commando, auquel a participé le spécialiste français de la sûreté aérienne Christophe Naudin, qui a été entendu comme témoin par la cour