Nièvre : le "dentiste de l'horreur" fait profil bas

Sadisme et/ou appât du gain ? Le procès de Mazrk van Nierop doit déterminer les raisons des mutilations infligées par ce dentiste néerlandais installé dans la Nièvre à ces patients.

France 3

Le dentiste boucher est arrivé au palais de justice de Nevers (Nièvre), une couverture sur la tête. Ce mardi, le procès de Mark Van Nierop, dentiste néerlandais, s'est ouvert. Le "dentiste de l'horreur" est notamment poursuivi pour mutilations, violences sur personnes vulnérables ou escroqueries. Arrivé en France en 2008, le praticien s'est installé à Château-Chinon, désert médical, et n'a pas hésité à mutiler plusieurs dizaines de patients.

Il a sévi aussi aux Pays-Bas

Dans le box des prévenus, l'homme a reconnu sa responsabilité dans les mauvais traitements et les surfacturations. Avant de sévir en France, Mark Van Nierop a commis exactement les mêmes actes barbares dans son pays d'origine. La justice devra essayer de comprendre comment il a pu exercer dans ces conditions. Le dentiste risque jusqu'à dix ans de prison et 150 000 euros d'amende.

Le JT
Les autres sujets du JT