Cet article date de plus d'un an.

Le rugbyman Mohamed Haouas condamné à 18 mois de prison, dont neuf ferme, pour violences aggravées

L'avocat de l'ex-joueur de Montpellier a annoncé son intention de faire appel.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Le rugbyman Mohamed Haouas avant un match à Montpellier (Hérault), le 27 novembre 2021. (PASCAL GUYOT / AFP)

Le rugbyman Mohamed Haouas a été condamné à 18 mois de prison, dont neuf ferme, vendredi 30 juin. Il était poursuivi pour "violences aggravées" lors d'une bagarre il y a près de 10 ans dans l'Hérault. Cette nouvelle condamnation de l'ex-joueur de Montpellier et du XV de France s'ajoute à une peine d'un an de prison ferme, prononcée en mai pour des violences conjugales. Cela rend possible une incarcération du joueur, selon son avocat, qui a annoncé son intention de faire appel.

La décision en soi "n'est pas sévère", car "on voit bien que c'est lui le plus virulent de tous, qu'il porte des coups très violents" lors de cette bagarre survenue le 1er janvier 2014, a reconnu Marc Gallix après l'annonce du jugement. "Mais les peines ne sont aménageables que jusqu'à un an d'emprisonnement, a poursuivi l'avocat du joueur, absent à l'audience. Si on ajoute les neuf mois ferme d'aujourd'hui aux 12 mois pour les violences conjugales, si je ne fais pas appel et que la peine devient définitive, il est incarcéré."

En faisant appel, l'avocat espère que Mohamed Haouas pourra d'abord purger sa peine d'un an ferme sous une forme aménagée (bracelet électronique ou libération conditionnelle parentale), le temps que la cour d'appel se prononce. Cette décision pourrait prendre deux ans et éviterait donc au rugbyman d'être incarcéré.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.