Le procès du meurtre du petit Alexandre s'ouvre ce mardi

Quatre personnes comparaissent devant la Cour d'assises des Pyrénées-Atlantiques pour le meurtre du collégien de 14 ans.

France 3

L'affaire fait froid dans le dos. Le 4 juin 2011, Alexandre est tué puis démembré après le vol de son téléphone portable. Aujourd'hui, quatre accusés se retrouvent devant la Cour d'assises des Pyrénées-Atlantiques. "On est dans l'horreur et il faut que cette horreur soit, bien sûr, retranscrite. C'est la réalité de cette affaire", témoigne Pierrette Mazza Capdevielle, l'avocate de la mère de la victime, face à la caméra de France 3.

Obtenir des réponses

La famille d'Alexandre espère, elle, obtenir des réponses à l'issue du procès : "Savoir comment Alexandre a été découpé en morceaux et par qui", explique le père de famille. "Il ne faut pas qu'il y en ait un qui puisse s'en sortir", lance de son côté, la mère du jeune garçon, en évoquant les suspects du meurtre.

La cour d'assises de Pau a désormais dix jours pour tenter de lever les zones d'ombre de cette sordide affaire.

Le JT
Les autres sujets du JT
La mère et le beau-père d\'Alexandre Junca, le 6 juin 2011 à Pau (Pyrénées-Atlantiques). 
La mère et le beau-père d'Alexandre Junca, le 6 juin 2011 à Pau (Pyrénées-Atlantiques).  (MAXPPP)