Le parquet demande un procès pour 15 membres du groupe islamiste français Forsane Alizza

Ils avaient fait parler d'eux en 2011 avec des coups d'éclat médiatiques. Le parquet considère qu'ils doivent être renvoyés devant la justice pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste.

Le leader du groupe islamiste Forsane Alizza, Mohamed Achamlane, à Paris, le 27 janvier 2012. 
Le leader du groupe islamiste Forsane Alizza, Mohamed Achamlane, à Paris, le 27 janvier 2012.  (FRED DUFOUR / AFP)

Le parquet de Paris a demandé le renvoi en procès de 15 personnes dans l'enquête sur le groupuscule islamiste radical français Forsane Alizza, dont son leader nantais, Mohamed Achamlane, indique une source judiciaire, vendredi 20 février. 

Le parquet considère que les 15 personnes, dont la plupart avaient été arrêtées fin mars 2012, doivent être renvoyées pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste. Si le groupe n'a jamais mené d'actions violentes, ses membres sont soupçonnés d'avoir cherché des cibles potentielles. Il appartient désormais aux juges d'instruction d'ordonner un éventuel procès.

Un discours particulièrement véhément

Ces interpellations étaient intervenues après les tueries commises par Mohamed Merah à Toulouse à la mi-mars 2012. Sous surveillance depuis 2011, le groupe avait fait parler de lui avec des coups d'éclat médiatiques et son discours particulièrement véhément, comme l'expliquait France 2.