Cet article date de plus de huit ans.

La "veuve noire" de l'Isère condamnée à 30 ans de prison

Manuela Gonzalez, 53 ans, était jugée pour le meurtre de son mari, retrouvé mort dans l'incendie de sa voiture en 2008. Avant lui, deux autres anciens maris de l'accusée avaient péri lors des 30 dernières années.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Nicolas Cano, le beau-fils de Manuela Gonzalez, condamnée à 30 ans de prison pour le meurtre de son père Daniel Cano, vendredi 18 avril 2014, à la cour d'assises de Grenoble (Isère). (JEAN-PIERRE CLATOT / AFP)

Manuela Gonzalez a été condamnée, vendredi 18 avril, à 30 ans de réclusion criminelle par la cour d'assises de l'Isère. Cette ancienne monitrice d'auto-école, surnommée "la veuve noire", a été jugée coupable du meurtre de son mari, Daniel Cano.

Comme le décrit France 3 Alpes, le corps de ce chaudronnier de 58 ans avait été retrouvé, le 31 octobre 2008, à l'arrière de son véhicule incendié, non loin de sa maison de Villard-Bonnot (Isère) dans la vallée du Grésivaudan. Rapidement, l'enquête avait conclu à un incendie volontaire, et les analyses toxicologiques avaient révélé la présence de trois somnifères différents dans le sang de la victime. Avant lui, quatre autres compagnons de Manuela Gonzalez depuis les années 1980 avaient subi des intoxications. Deux ont péri de mort violente.

Dettes et casinos

Durant les cinq jours de procès, l'accusée n'a cessé de clamer son innocence. "Je trouve insupportable qu'on puisse m'accuser de l'assassinat de la personne que j'aimais le plus au monde", a-t-elle martelé au terme de l'audience. Tout comme ses proches venus témoigner en sa faveur, à l'exception de son beau-fils, Nicolas Cano. Très ému, ce trentenaire a détaillé jeudi à la barre les "doutes" qui l'ont conduit dès 2009 à penser sa belle-mère coupable.

Avant et après la mort de son mari, l'accusée, qui fréquentait les casinos et avait contracté un emprunt sans lui dire, avait détourné sur ses propres comptes plusieurs dizaines de milliers d'euros lui appartenant.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice – Procès

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.