Cet article date de plus de trois ans.

La Haye : un tribunal pour l'Histoire

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
La Haye : un tribunal pour l'Histoire
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Alors que s'achève le procès de Ratko Mladic devant La Cour pénale internationale de La Haye (Pays-Bas) ce mercredi 22 novembre, France 2 revient sur le massacre de Srebrenica, plus grand massacre de masse depuis la Seconde Guerre mondiale. Attention, certaines images peuvent choquer.

Tout au long de son procès, Ratko Mladic garde un sourire fuyant. Rien à voir avec le rire affirmé du temps de sa puissance. En 1995, le chef militaire des Serbes de Bosnie savoure son triomphe : l'enclave musulmane de Srebrenica (Bosnie-Herzegovine) vient de tomber. Il prépare un impitoyable massacre. Les femmes et les enfants sont séparés des hommes et partent en car. Les hommes sont tous exécutés, 7 000 musulmans sont assassinés entre le 11 et le 22 juillet 1995 au nom d'une Serbie ethniquement pure. Des dizaines de charniers seront découverts au fil des années. Des experts mandatés par le tribunal de La Haye analysent des restes humains. Des liens montrent que certains ont été assassinés les mains liées dans le dos.

Mladic impassible

Le tribunal a entendu des dizaines de témoins devant le "Boucher des Balkans" souvent impassible. Srebrenica, Vukovar, Sarajevo sont autant de lieux symboliques de ces guerres de l'ex-Yougoslavie. Les images de civils abattus en pleine rue sont entrées dans notre imaginaire collectif. En tout, 161 personnes ont été condamnées par le tribunal comme les dirigeants Radovan Karadzic ou Slobodan Milosevic. Ces noms seront à jamais associés au plus grand massacre de masse depuis la Seconde Guerre mondiale.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice – Procès

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.