Cet article date de plus de sept ans.

L'ex-PDG de Vivendi Jean-Marie Messier condamné à dix mois de prison avec sursis en appel

Jean-Marie Messier était notamment poursuivi pour avoir tenté d'obtenir de lourdes indemnités à son départ de la direction du groupe.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'ancien PDG de Vivendi Universal Jean-Marie Messier, aux côtés de son avocat, au palais de justice de Paris, le 8 avril 2014. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)

Pour son avocat, c'est une "grande victoire". L'ancien PDG de Vivendi Universal, Jean-Marie Messier, a été condamné par la cour d'appel de Paris, lundi 19 mai, à dix mois d'emprisonnement avec sursis. Une peine réduite par rapport aux trois ans avec sursis prononcés en première instance.

Jean-Marie Messier a été reconnu coupable d'abus de biens sociaux pour les conditions de son départ du groupe, en 2002. Sans l'avis préalable du conseil d'administration, il avait tenté d'obtenir un parachute doré de 18,6 millions d'euros.

La cour l'a en revanche relaxé des délits relatifs à la diffusion d'informations fausses ou trompeuses aux marchés entre 2000 et 2002, à l'époque où Vivendi Universal était étranglé par les dettes et les pertes. L'avocat de Jean-Marie Messier, Francis Szpiner, a annoncé que son client allait se pourvoir en cassation.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice – Procès

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.