Isère : Bernadette Dimet et l'ombre de l'affaire Jacqueline Sauvage

Vendredi 5 février, une femme de 60 ans jugée pour avoir tué son mari violent a été condamnée à cinq ans de prison avec sursis. France 2 revient sur cette affaire. 

France 2

L'affaire faisait écho à celle de Jacqueline Sauvage. Vendredi, une femme âgée de 60 ans était jugée pour le meurtre de son époux violent. Les jurés ont décidé de la condamner à cinq ans de prison avec sursis. "Je suis trop épuisée, je suis fatiguée, c'est tout ce que j'ai à vous dire", explique Bernadette Dimet à la sortie du tribunal. 

Des jurés cléments

L'avocate générale avait requis huit ans ferme, les jurés ont été plus cléments. Deux jours d'audience et une ombre, celle de l'affaire Jacqueline Sauvage, partiellement graciée, il y a cinq jours par François Hollande. Comme elle, Bernadette Dimet a subi des années de violences conjugales. Bernadette Dimet dit aujourd'hui vouloir se reconstruire avec ses proches et compte reprendre son travail dès lundi.

Le JT
Les autres sujets du JT
Bernadette Dimet (au centre) et des membres de sa famille quittent la cour d\'assise de Grenoble (Isère) à l\'issue de son procès, le 5 février 2016.
Bernadette Dimet (au centre) et des membres de sa famille quittent la cour d'assise de Grenoble (Isère) à l'issue de son procès, le 5 février 2016. (JEAN PIERRE CLATOT / AFP)