Cet article date de plus de cinq ans.

Héritage Picasso : coup de théâtre au procès

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Héritage Picasso : coup de théâtre au procès
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Coup de théâtre dans le procès en appel du couple qui avait dans son garage 271 oeuvres de Picasso. Il a livré une explication inédite après sa condamnation pour recel en première instance.

Ils sont arrivés à la Cour d'appel main dans la main pour faire des révélations fracassantes. Après six années de procédures, l'ancien électricien de Pablo Picasso a finalement changé de version ce lundi 31 octobre au matin devant la Cour d'appel d'Aix-en-Provence. Le couple Le Guennec avait été condamné à deux ans de prison avec sursis pour le recel de 271 oeuvres et dessins du peintre conservés dans leur garage pendant quarante ans.

Dissimulation de succession

Un don de Jacqueline Picasso avant la mort de son mari, se défendaient-ils à l'époque, mais ce lundi matin, coup de théâtre. "J'ai menti", reconnaît l'ancien électricien à la barre. Selon lui, la veuve Picasso l'aurait chargé de cacher des affaires chez lui pendant l'inventaire qui a suivi la mort de l'artiste. Pour le remercier, elle a laissé à l'électricien un sac rempli d'esquisses.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.