Cet article date de plus de quatre ans.

Grenoble : le procès de la responsabilité médicale

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Grenoble : le procès de la responsabilité médicale
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Cette semaine voit le procès en appel du premier psychiatre français condamné pour responsabilité médicale se tenir.

Luc Meunier avait 26 ans. En 2008, il marche sur un trottoir de Grenoble (Isère) quand un homme le poignarde et le tue. Le meurtrier vient de s'échapper du parc de l'hôpital psychiatrique où il est interné pour déjà deux attaques à l'arme blanche. Il est jugé irresponsable. Mais en 2016, le tribunal de Grenoble condamne son psychiatre à 18 mois de prison avec sursis pour homicide involontaire et déclenche l'inquiétude de la profession.

Impossibilité de prévoir

Aujourd'hui, le psychiatre fait appel et la famille de Luc Meunier ne comprend pas. "Pour nous, Luc n'est plus là de la faute d'une personne qui a perdu son travail", explique Marie-Odile Meunier, la mère de la victime. L'avocat du médecin, lui, compte plaider l'impossibilité pour les praticiens de prévoir le comportement des malades schizophrènes paranoïdes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.