Éolienne : 600 victimes d'une escroquerie

C'est un jugement attendu par 600 personnes que doit rendre ce mardi 15 mai le tribunal d'Orléans (Loiret). Des plaignants et des victimes d'une escroquerie de la part de l'entreprise France Éoliennes dans le Loiret. 

Voir la vidéo
FRANCE 3

Patrick Maliet est l'une des 600 victimes de l'entreprise "France Éoliennes". Il y a dix ans, il espérait produire des légumes bio en faisant fonctionner ses serres avec une éolienne. Mais il ne reste que des pièces détachées aux fausses étiquettes normées CE rangée dans une remise. Préjudice : 70 000 euros. "C'est mou et fragile et quand il y a du vent, l'éolienne s'emballe et ça devient dangereux. Ça tourne à une vitesse de plus de 300 tours par minute, tout vibre et tout explose. Certains clients comme moi ont eu leur éolienne qui ont explosé" explique ce maraîcher plaignant.

Des éoliennes importées de Chine

L'entreprise France Eolienne basée à Fay-aux-Loges (Loiret) est accusée d'escroquerie et de tromperie. Les éoliennes pour particuliers étaient importées de Chine. Livraisons aux clients incomplètes, matériel défectueux voir dangereux. Pendant trois jours, le chef d'entreprise et deux ex-dirigeants se sont retrouvés sur le banc des prévenus du tribunal correctionnel d'Orléans (Loiret). 

Le JT
Les autres sujets du JT
Le parc éolien offshore Anholt au large des côtes danoises
Le parc éolien offshore Anholt au large des côtes danoises (MAXPPP)