Disparition de Frédéric Fauvet : pourquoi l'enquête piétine ?

En 1985, Frédéric Fauvet est assassiné. Depuis, le coupable n'a pas été retrouvé, malgré plusieurs rebondissements.

FRANCE 2

Depuis trente ans, la famille Fauvet vit un véritable cauchemar. En 1985, Frédéric disparaît. Des impacts de balles et des traces de sang sont retrouvés dans son appartement. Néanmoins, le corps du jeune homme ne sera jamais retrouvé.
 
Rapidement, un suspect est arrêté. Il s'agit de l'ancien compagnon de la petite-amie de la victime. L'homme, jaloux, épiait le couple et le menaçait. Il est finalement acquitté par la cour d'assises de la Marne en octobre 1988, faute de preuves.

Un corbeau contacte la famille

L'enquête piétine. Neuf ans plus tard, un corbeau contacte la famille Fauvet et assure savoir où se trouve le corps. Pour la famille, pas de doute, il s'agit de la voix du suspect acquitté. "On est sûr que c'est lui, c'est sa voix, mais on ne peut rien. Depuis, il y a des analyses qui existent. Des analyses de voix. Il faut qu'on s'en serve. Pourquoi on ne s'en sert pas ?", s'agace Boris, le frère de Frédéric.
 
Un autre rebondissement vient relancer l'affaire. Des traces d'ADN de l'acquitté sont retrouvées sur la scène de crime. Pourtant, impossible de rejuger le suspect. Et pour cause : en France, la justice ne peut pas rejuger pour le même crime un homme qu'elle a déjà acquitté.

Le JT
Les autres sujets du JT