DIRECT. Mort de Zyed et Bouna : suivez le premier jour du procès

La mort des deux adolescents, en 2005, à Clichy-sous-Bois, avait donné lieu à trois semaines d'émeutes dans les banlieues françaises. Deux policiers sont poursuivis pour "non-assistance à personne en danger".

Les policiers Sébastien Gaillemin et Stéphanie Klein comparaissent pour \"non-assistance à personne en danger\", le 16 mars 2015, au premier jour du procès sur la mort de Zyed et Bouna, à Rennes (Ille-et-Vilaine).
Les policiers Sébastien Gaillemin et Stéphanie Klein comparaissent pour "non-assistance à personne en danger", le 16 mars 2015, au premier jour du procès sur la mort de Zyed et Bouna, à Rennes (Ille-et-Vilaine). (ELISABETH DE POURQUERY / FRANCETV INFO)
Ce qu'il faut savoir

Ils comparaissent pour "non-assistance à personne en danger". Le procès de deux policiers poursuivis après la mort de deux jeunes dans un site EDF à Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) en 2005 s'est ouvert à Rennes (Ille-et-Vilaine), lundi 16 mars, peu après 14 heures. Ce drame fut à l'origine de trois semaines d'émeutes dans les banlieues françaises. 

 Les faits remontent au 27 octobre 2005, quand une intervention de la police sur un chantier de Seine-Saint-Denis met en fuite un groupe de mineurs, parmi lesquels Muhittin Altun, Bouna Traoré et Zyed Benna. Après avoir pris la direction d'un bois, les trois jeunes escaladent le mur d'enceinte d'un site EDF, où Bouna Traoré, 15 ans, et Zyed Benna, 17 ans, sont mortellement électrocutés par un arc électrique. Muhittin Altun est grièvement blessé.

Le tribunal correctionnel devra déterminer si le gardien de la paix Sébastien Gaillemin, 41 ans, qui était sur place, et Stéphanie Klein, 38 ans, qui se trouvait au standard du commissariat, savaient que les adolescents avaient pénétré dans le site EDF, et que leur vie était en danger. Ils encourent au maximum cinq ans de prison et 75 000 euros d'amende s'ils sont reconnus coupables de non-assistance à personne en danger. Le procès doit durer jusqu'à vendredi.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #CLICHY

21h02 : Muhittin Altun est le seul survivant, parmi les trois adolescents électrocutés en 2005. Il a été entendu au procès des deux policiers mis en cause dans la mort de Zyed et Bouna. Le jeune homme est apparu très fragile, raconte notre journaliste Simon Gourmellet.




(ELISABETH DE POURQUERY / FRANCETV INFO)

17h51 : Après le policier Sébastien Gaillemin, c'était au tour de sa collègue Stéphanie Klein d'être entendue à la barre. Les deux sont poursuivis pour non assistance à personnes en danger, dix ans après la mort de Zyed et Bouna. Notre envoyé spécial Simon Gourmellet rapporte ses propos.

17h07 : Le policier Sébastien Gaillemin a été entendu à la barre. Depuis les faits, il n'est plus sur le terrain. Il a regagné en 2007 le commissariat de Verdun, sa région natale. Voici ses déclarations, reprises sur Twitter par notre journaliste Simon Gourmellet.

17h03 : Sébastien Gaillemin et Stéphanie Klein, les deux policiers poursuivis pour non-assistance à personne en danger dix ans après la mort de Zyed et Bouna, ne souhaitent ni être filmés, ni photographiés. Mais Elisabeth de Pourquery a pu les dessiner dans la salle d'audience.


(ELISABETH DE POURQUERY/ AFP)

15h50 : Ce 27 octobre 2005, trois jeunes poursuivis par la police sont entrés dans le transformateur EDF de Clichy-sous-Bois. Un seul a survécu. L'ami de Zyed et Bouna porte encore les stigmates du drame. Il a été entendu à la barre.

15h06 : Vous pouvez suivre en direct le premier jour du procès de deux policiers poursuivis pour non-assistance à personnes en danger dix ans après la mort de Zyed et Bouna grâce à notre envoyé spécial Simon Gourmellet. A la barre, la principale du collège où étaient scolarisés les deux jeunes de Clichy-sous-Bois a témoigné.

14h31 : En préambule des débats, le président du tribunal a prévenu que le procès des deux policiers poursuivis dans l'affaire Zyed et Bouna ne serait pas celui de la police nationale, ni celui des émeutes de 2005. Notre journaliste Simon Gourmellet l'indique sur Twitter.

14h14 : Le procès de deux policiers pour non-assistance à personnes en danger, dix ans après la mort de Zyed et Bouna, vient de s'ouvrir. Notre envoyé spécial Simon Gourmellet est sur place.

13h47 : Pourquoi le procès de Zyed et Bouna se tient-il à Rennes et non à Bobigny, étant donné que l'affaire a eu lieu en Seine-Saint-Denis ?

13h43 : Le procès de deux policiers pour non-assistance à personnes en danger, dix ans après la mort des deux adolescents Zyed et Bouna, va s'ouvrir dans quelques minutes à Rennes. Comme l'indique notre envoyé spécial sur Twitter, des banderoles de soutiens aux victimes ont été déployées sur des bâtiments en face du tribunal.

13h00 : Selon leur avocat, les deux policiers poursuivis pour non-assistance à personne en danger lors de la mort de Zyed et Bouna à Clichy-sous-Bois en 2005, se présentent à leur procès "la tête haute et la conscience en paix".

12h52 : A Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), les jeunes attendent beaucoup du procès de deux policiers, dix ans après la mort de Zyed et Bouna. Nos confrères de France 3 Paris-Ile-de-France sont allés à leur rencontre.

11h54 : Dix ans après la mort de Zyed et Bouna, le procès de deux policiers doit s'ouvrir, cet après-midi, à Rennes. Une journaliste de France 3 a constaté une banderole hostile à la police à proximité du palais de justice.

08h07 : Le procès s'ouvre cet après-midi, dix ans après les faits. Poursuivis pour ne pas avoir empêché que Zyed et Bouna ne meurent dans le site EDF de Clichy-sous-Bois, deux policiers seront jugés, cette semaine, à Rennes. Regardez cette vidéo qui retrace les dernières minutes des deux adolescents.




(FRANCE 2)

06h58 : Que nous réserve l'actu ce lundi ? Voici quelques uns des rendez-vous du jour :

•Deux policiers comparaissent à Rennes pour "non-assistance à personne en danger", après la mort de deux jeunes, Zyed et Bouna, dans un site EDF à Clichy-sous-Bois, en 2005.


• La commission de discipline de la Ligue de football professionnel examine l'affaire des matches présumés truqués en Ligue 2, avec des dizaines d'auditions.

• Les syndicats du transport routier mènent une grève à durée indéterminée pour pousser le patronat à revenir à la table des négociations salariales