Dernier recours pour les proches des cinq marins du Bugaled Breizh

La chambre d'instruction de la cour d'appel de Rennes doit dire si le non-lieu est définitif ou s'il y a une chance de rouvrir l'enquête du Bugaled Breizh.

FRANCE 2

C'est l'audience de la dernière chance. Onze ans après la mort des cinq marins du Bugaled Breizh, la chambre d'instruction de la cour d'appel de Rennes examine la contestation du non-lieu prononcé l’année dernière.

Le chalutier breton avait sombré en 2004, au sud-ouest de l'Angleterre. Selon les familles des victimes, le bateau aurait été happé par un sous-marin qui se serait pris dans ses filets.

Les familles n'y croient plus

Mais les proches des marins le savent : il y a peu de chances que les juges rouvrent ce dossier : "Quelque part, on vient à Rennes en se disant que c'est sûrement la fin de l'histoire du Bugaled Breizh", affirme Rémi Gloaguen, le frère d'un des marins, au micro de France 2. "On continue le soutien, mais je ne sais pas si les gens y croient beaucoup. Les familles n'y croient plus", lance aussi un proche de l'une des victimes.

Le JT
Les autres sujets du JT