Darty : des magasins parisiens soupçonnés de blanchiment d'argent en bande organisée

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Darty : des magasins parisiens soupçonnés de blanchiment d'argent en bande organisée
France 3
Article rédigé par
D.Schlienger, L.Monfort, N.Berthier, J-C.Lambard - France 3
France Télévisions

Une dizaine de magasins d'électroménager Darty sont visés par une enquête lancée à la suite de preuves recueillies par un lanceur d'alerte. L'employé de Darty a par exemple découvert des factures de plus 40 000 euros, payées en liquide, dans son magasin.

Des magasins Darty sont soupçonnés de blanchiment d'argent en bande organisée. Haziz Faddel, responsable d'encaissement dans une boutique parisienne, dit avoir été témoin de transactions suspectes quasiment chaque semaine. "Des personnes qui viennent et qui arrivent avec des sacs, des mallettes pleines de billets (...) ça peut être des sommes de 20, 30, 40, 50 000 euros et ils sont reçus en VIP et emmenés dans le bureau du directeur", raconte ce lanceur d'alerte, qui a accumulé de nombreuses preuves. 

Cinq personnes licenciées

Sur certaines factures, des montants pharamineux sont inscrits, alors qu'il est légalement interdit de payer plus de 1 000 euros en cash. Selon Mediapart, entre 2014 et 2021, des centaines de transactions illégales ont été réalisées chez Darty pour un montant d'au moins 1,5 millions d'euros. Une dizaine de magasins sont concernés, à Paris et en proche banlieue. Le PDG aurait été prévenu par le salarié en 2017. Le groupe Fnac Darty dit coopérer activement avec la justice, et estime que ces faits concernent seulement quelques individus. Cinq personnes ont été licenciées depuis le début des investigations, en mai dernier. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice – Procès

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.