Cet article date de plus de six ans.

Condamnation à mort de Serge Atlaoui : François Hollande va "tout faire" pour éviter l'exécution

Publié Mis à jour
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Alors que les autorités indonésiennes préparent l'exécution du Français Serge Atlaoui et de neuf autres personnes condamnées pour trafic de drogue, François Hollande a promis jeudi 23 avril de "tout faire" pour éviter cette exécution.

En marge du sommet européen sur les naufrages de migrants, François Hollande s'est exprimé jeudi 23 avril sur le cas de Serge Atlaoui, cet entrepreneur français de 51 ans condamné à mort pour trafic de drogue en Indonésie, et dont l'exécution serait en préparation. "Jusqu'au dernier moment, nous devons tout faire pour que l'exécution n'ait pas lieu", a déclaré le président.

"La mort ne peut pas être la sanction"

"Pour Serge Atlaoui, surtout par rapport à ce qu'il a fait, et a été reconnu, la mort ne peut pas être la sanction", a ajouté le chef de l'État. L'Union européenne, par la voix du président du Conseil européen, s'est également dite "totalement opposée" à la peine de mort. "Cela ne peut pas être une réponse au trafic de drogue", a déclaré Donald Tusk, à l'issue de la rencontre des dirigeants de l'Union européenne.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice – Procès

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.