Besançon : l'anesthésiste mis en examen en liberté sous contrôle

Frédéric Péchier a été mis en examen jeudi 16 mai pour, au total, 24 empoisonnements présumés. Le médecin reste cependant en liberté sous contrôle judiciaire.

France 2

Vendredi 17 mai au matin, le docteur Frédéric Péchier affiche un certain soulagement : il n'ira pas en prison malgré une mise en examen désormais pour 24 empoisonnements présumés. Son avocat, Me Jean-Yves Le Borgne a salué dans cette décision du tribunal de Besançon (Doubs) une "certaine sagesse". Soutenu par son épouse et ses deux enfants, le docteur Péchier sera soumis à un contrôle judiciaire renforcé. 

"Il y a injustice face à cette décision"

Comme depuis deux ans, il a interdiction d'exercer la médecine et désormais également de vivre à Besançon ou d'entrer en contact avec les témoins. La décision reste incompréhensible pour les premières victimes réunies en association. "Il y a injustice face à cette décision", a déclaré Sandra Simard, la porte-parole de l'association des victimes présumées. Pour faire front commun, elles appellent les familles des 17 autres nouveaux cas suspects à les rejoindre. Le procureur a annoncé vouloir faire appel. 

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'anesthésiste Frédéric Péchier, le 29 mars 2017, à la sortie du tribunal de Besançon (Doubs).
L'anesthésiste Frédéric Péchier, le 29 mars 2017, à la sortie du tribunal de Besançon (Doubs). (SEBASTIEN BOZON / AFP)