Anesthésiste de Besançon : nouvelle accusation contre Frédéric Péchier

Une ancienne collègue du Dr Péchier accuse l'anesthésiste déjà soupçonné d'empoissonnements d'avoir tenté de la tuer. Une patiente qui aurait pris sa place à la dernière minute au bloc opératoire est décédée en 2016.

France 3

Nouveau rebondissement dans l'affaire de l'anesthésiste de Besançon (Doubs). En avril 2016, Catherine Nambot, l'une des collègues du docteur, doit être opérée d'une prothèse de l'épaule. Frédéric Péchier est responsable de son anesthésie. Mais à la dernière minute, l'ordre de passage est bousculé et une autre patiente prend la place de Catherine Nambot. Elle décédera d'un arrêt cardiaque dû à un surdosage. La collègue du docteur est aujourd'hui persuadée qu'elle était visée.

De vives tensions

Selon les enquêteurs, six semaines avant l'opération les deux collègues s'étaient disputés lors d'un dîner. Autre élément troublant, les décès suspects intervenus à la clinique se sont déroulés dans une période de tension entre l'anesthésiste et les autres professionnels de santé. Les avocats du docteur ne souhaitent pas réagir pour le moment, Frédéric Péchier est mis en examen pour 24 cas d'empoisonnements. 

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'entrée de la polyclinique de Franche-Comté à Besançon. Un anesthésiste est soupçonné d\'y avoir empoisonné trois personnes au début de l\'année 2009.
L'entrée de la polyclinique de Franche-Comté à Besançon. Un anesthésiste est soupçonné d'y avoir empoisonné trois personnes au début de l'année 2009. (SEBASTIEN BOZON / AFP)