Cet article date de plus de quatre ans.

Jacqueline Sauvage : une grâce "incompréhensible" pour les magistrats

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
duval sauvage
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

La grâce présidentielle de Jacqueline Sauvage suscite de vives critiques de la part des magistrats. Virginie Duval, présidente de l'Union syndicale des magistrats, est l'invitée du Grand Soir 3 ce mercredi 28 décembre.

Cette grâce présidentielle est "surtout incompréhensible parce qu'elle remet en cause plusieurs décisions de justice qui allaient toutes dans un sens différent", estime Virginie Duval, présidente de l'Union syndicale des magistrats (USM), en duplex dans le Grand Soir 3 ce mercredi 28 décembre. "Le travail de la justice, qui a pris le temps de s'attarder sur la situation de Jacqueline Sauvage et des faits, n'est pas du tout prise en compte", regrette-t-elle.

"Très mauvais signal"

"C'est un très mauvais signal pour l'ensemble des justiciables. Finalement, on dit à une victime : votre agresseur a été condamné, il est en prison, mais s'il bénéficie d'une bonne campagne de presse, de comités de soutien, le président de la République pourrait le faire libérer malgré tout ce que fait la justice pour vous aider vous, victime", s'insurge Virginie Duval.

"On ne réglera pas la situation des femmes battues en modifiant la loi sur la légitime défense. On les aidera en révélant les faits et en faisant ensuite en sorte que les violences cessent", estime-t-elle.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.