Paris truqués du handball : réquisitions sévères pour Nikola et Luka Karabatic

Les deux joueurs, soupçonnés de tricherie, ont été secoués par le procureur de Montpellier.

France 3

Le procureur de Montpellier (Hérault) a tancé l'icône du handball français, Nikola Karabatic, et son frère Luka, ce lundi 22 juin. Il a requis trois mois de prison avec sursis et 30 000 euros d'amende pour le premier (20 000 euros pour le second) dans l'affaire des paris truqués du handball, en mai 2012.

Les prévenus sont accusés d'avoir misé 102 000 euros chez 15 détaillants en moins de 50 minutes. Les joueurs sont eux soupçonnés de complicité pour avoir levé le pied intentionnellement sur le parquet pour influer sur le score.

Devoir d'exemplarité

"Vos réponses ont été d'une grande pauvreté", a lancé le procureur aux internationaux français. "Tout sportif se doit d'être exemplaire", a déclaré l'avocat de la Française des jeux, Thierry Herzog, à France 3.

Jean-Marc Nguyen Phung, avocat des frères Karabatic, déclare toujours attendre "un début de preuve que les joueurs ont influé sur le cours du match". Par ailleurs, des peines de trois à six mois de prison avec sursis pour les autres prévenus poursuivis pour escroquerie ont été requises.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le handballeur international Nikola Karabatic s\'entretient avec son avocat Michael Corbier, lundi 22 juin 2015 à Montpellier (Hérault). 
Le handballeur international Nikola Karabatic s'entretient avec son avocat Michael Corbier, lundi 22 juin 2015 à Montpellier (Hérault).  (PASCAL GUYOT / AFP)