Le casino Barrière d'Enghien-les-Bains rouvre ses tables de jeux dans un contexte de plan social

Les jeux représentent 40% de l'activité de l'établissement. La réouverture des jeux de table est donc bienvenue pour ce casino qui ne sort pas indemne de la crise.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Sandrine, croupière au casino Barrière Enghiens Les Bains (Val-d'Oise). (BENJAMIN ILLY / FRANCE-INFO)

Si l'accès aux machines à sous était déjà autorisé depuis le 19 mai, depuis le 9 juin, date de la troisième étape du plan de déconfinement, les casinos ont aussi pu rouvrir leurs tables de jeux (roulette, poker ou encore black jack, ...). Ces jeux représentent 40% de l'activité du casino Barrière à Enghien-les-Bains (Val-d'Oise), le plus grand de France. Un moment très attendu dans cet établissement qui attirait plus 800 000 visiteurs par an avant la pandémie. "C'est émouvant, ça fait du bien. Les tables de jeux offrent plus d'adrénaline que les machines à sous", se réjouit un habitué des lieux, heureux également de retrouver "un contact humain" .

L'ambiance d'avant la pandémie n'est cependant plus tout à fait la même. Le protocole sanitaire est strict. Les visiteurs doivent présenter leur QR code ou laisser leurs coordonnées, Covid oblige, et l'établissements doit respecter la jauge fixée à 50% de sa capacité d'accueil. "La règle, c'est un mètre entre chaque client. Là, il y a trois joueurs par table, habituellement il y en a sept assis, plus des gens derrière. Donc il y a toujours 15 personnes autour de la table", décrit David Dupas, directeur des jeux de table. Mais ces contraintes ne semblent pas freiner les ardeurs des joueurs masqués ni gâcher le plaisir des croupiers. Sandrine a vingt-quatre ans d'expérience dans le métier. Et cette réouverture des tables de jeux est pour elle "une bouffée d'oxygène". 

"On est tous contents de revenir, de revoir les clients, de reprendre contact, de reprendre l'activité. On espère que ça va durer."

Sandrine, croupière

à franceinfo

Des emplois menacés

Mais la crise du Covid a laissé des traces. Un plan de restructuration est en cours au casino Barrière, où 69 emplois sur un peu de 400 sont menacés. "L'année dernière on a fermé trois mois, rappelle Patricia Legros, la directrice générale du casino Barrière d'Enghien-les-Bains. Ensuite, on a fermé du 16 octobre jusqu'au 19 mai. C'était zéro euro de chiffre d'affaires pour le groupe Barrière, avec des charges qui continuent à courir. Cela a mis toute notre activité en difficulté, poursuit-elle. On espère qu'on va pouvoir vite retrouver une activité normale avec des contraintes sanitaires qui vont s'alléger on l'espère assez vite aussi." D'ici là, une manifestation était prévue ce samedi 12 juin devant le casino pour protester contre ce plan de restructuration. 

Au casino Barrière d'Enghien-les-Bains, le reportage de Benjamin Illy.
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Jeux et Casino

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.