DIRECT. Militaires visés en Isère : "Nous ne sommes pas dans une affaire de terrorisme, très clairement", explique le procureur de Grenoble

Jeudi à la mi-journée, on apprenait l'arrestation d'un suspect dans la cité de l'Arlequin à Grenoble.

Des membres de la police judiciaire en poste devant l\'entrée de la caserne de Varces-Allières-et-Risset (Isère), jeudi 29 mars 2018, après qu\'un individu a tenté de foncer sur des militaires au volant d\'un véhicule.
Des membres de la police judiciaire en poste devant l'entrée de la caserne de Varces-Allières-et-Risset (Isère), jeudi 29 mars 2018, après qu'un individu a tenté de foncer sur des militaires au volant d'un véhicule. (JEAN-PIERRE CLATOT / AFP)
Ce qu'il faut savoir

"Il faut ramener cette affaire à de plus justes proportions." Lors d'une conférence de presse organisée à Grenoble (Isère) jeudi 29 mars, le procureur de la République de Grenoble est revenu sur les conditions dans lesquelles un homme a foncé en voiture vers des militaires, sans faire de blessés, dans la matinée à Varces-Allières-et-Risset. Il a notamment expliqué que l'affaire ne relevait "manifestement pas d'une tentative d'homicide", mais plutôt de "violences avec arme". Après avoir foncé vers les militaires, le suspect a en effet donné un coup de volant pour les éviter, a déclaré le procureur Jean-Yves Coquillat. Suivez notre direct.

Le suspect déjà incarcéré deux fois.  L'homme interpellé, Anouar N., compte plus d'une vingtaine de condamnations, essentiellement pour des faits de vols, violences ou infractions routières. Il a déjà été incarcéré à deux reprises, de novembre 2012 à novembre 2015 et de mars 2016 à décembre 2017, selon le procureur. Aucune radicalisation n'a été constatée chez lui, a ajouté Jean-Yves Coquillat.

La propriétaire du véhicule interpellée. "Le véhicule est celui d'une jeune femme qui est stagiaire dans une crèche à proximité. Cette jeune femme s'est présentée ce matin à la crèche avec un œil au beurre noir, elle était accompagnée d'un homme qui était semble-t-il assez excité et semblait sous l'emprise de l'alcool", a souligné Jean-Yves Coquillat. Une autre femme était a priori à bord du véhicule lorsque le suspect a foncé en direction des militaires. Elle est toujours recherchée, indique France Bleu Isère.

Aucun des militaires n'est blessé. "La situation est traitée avec calme et sérénité", a indiqué Alain Didier, chef d'état-major de la 27e brigade d'infanterie de montagne, lors d'une conférence de presse ce jeudi après-midi. "Nous sommes une unité de combat, on est habitués à faire face à des situations de stress", a-t-il rappelé, ajoutant que des mesures allaient être prises pour "protéger les infrastructures et la sécurité des personnels".

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #VARCES

17h14 : "Nous ne sommes pas dans une affaire de terrorisme, très clairement."


17h16 : "L'individu a 25 condamnations de droit commun à son casier judiciaire, principalement pour des faits de violences et de vols. Il a fait deux séjours en prison, mais aucune radicalisation n'a été remarquée."


17h12 : "Le véhicule a été identifié, il appartient à une jeune femme stagiaire dans une crèche à proximité de la caserne. Elle est en ce moment en garde à vue."


17h10 : "On n'est pas dans une tentative d'homicide, plus dans des violences avec armes."


17h08 : "L'individu a insulté les militaires en arabe. Puis il a fait demi-tour et a foncé sur eux."

17h15 : "Le conducteur s'est arrêté à hauteur des militaires et a dit : 'Je ne vous donne pas trente secondes sur l'avenue.'"

Le procureur de la République de Grenoble tient une conférence de presse. Vous pouvez la suivre en direct.

14h09 : a propriétaire du véhicule utilisé pour foncer sur des militaires a été interpellée à Echirolles (Isère), indique la police sur Twitter. Suivez la situation dans notre direct.

13h14 : Ce matin, l'individu aurait foncé en voiture sur des militaires à Varces-Allières-et-Risset (Isère), avant de prendre la fuite. Il n'y a pas de blessé. Les enfants de la commune ont été brièvement confinés dans les écoles de la ville. Suivez notre direct.



(JEAN-PIERRE CLATOT / AFP)

13h04 : Un homme suspecté d'avoir foncé sur des militaires en voiture a été interpellé à Grenoble.

10h36 : Les enfants sont actuellement confinés dans les écoles, crèches, et dans le collège de Varces-Allières-et-Risset, annonce le maire à franceinfo. Le conducteur du véhicule est activement recherché.

10h36 : Un véhicule a foncé sur des militaires à Varces-Allières-et-Risset, sans faire de blessé. "Des militaires qui sortaient faire leur sport le matin ont été agressés, dans un premier temps verbalement, insultés", précise à franceinfo une source militaire au sein du 93e régiment d'artillerie de montagne. Le véhicule a ensuite "fait demi-tour avec le véhicule de façon à essayer de les écraser".

10h37 : Un homme a foncé sur des militaires aux abords d'une caserne à Varces-Allières-et-Risset, près de Grenoble, rapporte France Bleu Isère. Il n'y a pas eu de blessé, selon nos informations. La voiture arrivant en face d'eux aurait empiété sur le trottoir à leur hauteur, mais le groupe de militaires à réussi à éviter le véhicule en se jetant dans le fossé. L'auteur est en fuite et le véhicule est activement recherché.

10h37 : Un homme a foncé sur des militaires aux abords d'une caserne à Varces-Allières-et-Risset, près de Grenoble, rapporte France Bleu Isère. Pour l'heure, on ne sait pas s'il s'agit d'un acte terroriste, ni s'il y a des blessés.