Indre-et-Loire : l'homme frappé pour une place de parking est mort des suites de ses blessures, deux suspects interpellés

La victime est un père de famille de 43 ans, qui s'est fait agresser devant ses enfants.

Jean-Luc Beck, procureur de la République de Tours, en 2015.
Jean-Luc Beck, procureur de la République de Tours, en 2015. (GUILLAUME SOUVANT / AFP)

L'homme de 43 ans, roué de coups samedi 15 septembre sur le parking d'un hypermarché de Saint-Pierre-des-Corps, près de Tours (Indre-et-Loire), a succombé à ses blessures, rapporte France Bleu Touraine. Ce père de famille de 43 ans avait été violemment frappé pour une banale histoire de place de parking.

Deux hommes de 21 et 24 ans, soupçonnés d'être les auteurs de l'agression, ont été interpellés.

Il s'agit d'une affaire des plus lamentables, juste pour une histoire de place de parkingJean-Luc Beck, procureurà France Bleu Touraine

Le procureur de la République de Tours est revenu sur l'enchaînement des faits. Une jeune femme gardait une place de parking pour des membres de sa famille, samedi, quand l'homme de 43 ans, au volant de sa voiture, dans laquelle se trouvaient ses trois enfants, s'y est garé. Une Mercedes noire est alors arrivée, deux hommes en ont surgit et une bagarre a éclaté.

La victime a été laissée inconsciente. Dans le coma, et vraisemblablement victime d'une hémorragie cérébrale, l'homme décédera à l'hôpital

Les agresseurs "ne supportent pas les insultes"

Les auteurs des faits, deux frères âgés de 21 et 24 ans, défavorablement connus de la justice pour des affaires de vols et d'escroquerie, n'ont pas vraiment expliqué leur geste, a également indiqué Jean-Luc Beck. Selon eux, la victime était consciente lorsqu'ils ont quitté le parking.

Devant les enquêteurs, les deux agresseurs ont affirmé avoir agi sous le coup de la colère, et qu'elles "ne supportaient pas les insultes".

Le premier des deux frères a été interpellé quelques heures après les faits, dans la nuit de samedi à dimanche, a précisé la police. Le deuxième individu a été arrêté dimanche. Aucun autre individu n'est impliqué dans la rixe, selon la police.

Les trois enfants de la victime étaient présents dans la voiture lors de l'agression. Sa fille, âgée de 16 ans, a d'ailleurs reçu un coup de poing dans l'œil et a été transportée avec un autre membre de la fratrie à l'hôpital.

La victime, un homme marié et père de famille, était chauffeur de bus chez Fil Bleu, le réseau de transports publics de l'agglomération tourangelle, depuis 2011.