DIRECT. Corse : Bernard Cazeneuve annonce des renforts pour les forces de sécurité à Ajaccio

Le ministre de l'Intérieur annonce qu'"une nouvelle compagnie de sécurité a été affectée à Ajaccio" et que le quartier des Jardins de l'empereur sera "désenclavé".

Bernard Cazeneuve lors d\'une rencontre avec les forces de l\'ordre à l\'aéroport de Toulouse-Blagnac (Haute-Garonne), le 22 décembre 2015.
Bernard Cazeneuve lors d'une rencontre avec les forces de l'ordre à l'aéroport de Toulouse-Blagnac (Haute-Garonne), le 22 décembre 2015. (REMY GABALDA / AFP)
Ce qu'il faut savoir

C'est la première visite d'un membre du gouvernement sur l'île depuis le début des violences. Bernard Cazeneuve est à Ajaccio (Corse-du-Sud), jeudi 30 décembre, quelques jours après l'agression des pompiers et les manifestations violentes qui ont suivi. Le ministre de l'Intérieur annonce des renforts pour les forces de sécurité dans la ville avec l'affectation d'une "nouvelle compagnie de sécurité".

Cazeneuve défend "l'unité de la République" et la "riche singularité" de l'île de Beauté après ces événements : "Je sais profondément que les Corses ont été horrifiés par les démonstrations de haine."

"La Corse n'est pas une zone de droit." Quelques heures avant cette visite, le Premier ministre Manuel Valls a affiché sa fermeté dans un entretien au Parisien.

Deux suspects écroués. Cette visite intervient au lendemain de la mise en examen de deux hommes soupçonnés d'être impliqués dans des dégradations et des violences durant la journée du 24 décembre, avant le guet-apens tendu à des pompiers durant la nuit de Noël.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #AJACCIO

13h23 : @anonyme : Bernard Cazeneuve, comme il vient de le rappeler dans son discours, a une histoire familiale liée à la Corse. Comme l'expliquait Corse-Matin en 2014, l'arrière-grand-mère du ministre de l'Intérieur, Marie-Clémentine Cianfarani, y a vécu toute sa vie. A Cognocoli-Montichi, le village de ses ancêtres, le maire le considère comme "l'enfant du pays".

13h16 : Qu'est-ce que Cazeneuve connaît sur la culture Corse ? A-t-il des racines corses, a-t-il vécu dans l'île? Renseignez-nous.

13h06 : Bernard Cazeneuve annonce qu'"une nouvelle compagnie de sécurité a été affectée à Ajaccio" et que le quartier des Jardins de l'empereur sera "désenclavé".

12h58 : Au début de son discours, Bernard Cazeneuve a tenu à saluer les nouveaux dirigeants de l'île récemment élus, les leaders nationalistes Gilles Simeoni et Jean-Guy Talamoni. "L'Etat doit incarner et faire respecter l'unité de la République, tout en prenant en compte la riche singularité de votre île" a par ailleurs déclaré le ministre.

13h01 : "Je parle au cœur des Corses, qui sont épris de tolérance et de respect. L'Islam est une religion présente en Corse. Cette présence plonge ses racines dans l'Histoire. Les goumiers marocains ont combattu pour la libération de l'île en 1943, et la population corse leur a rendu hommage. (...) Je sais profondément que les Corses ont été horrifiés par les démonstrations de haine."

12h54 : Bernard Cazeneuve s'exprime actuellement depuis Ajaccio et revient sur les événements consécutifs à l'agression de pompiers et de policiers dans le quartier des Jardins de l'empereur. Il défend l'attitude de la police depuis les événements et salue le travail des forces de l'ordre et des pompiers.

12h55 : "Nous devons conserver ce climat de confiance qui rend les interventions [des forces de l'ordre et des pompiers] efficaces. Nous devons faire en sorte que les auteurs des exactions soient arrêtés. Les individus impliqués devront rendre des comptes devant la justice."

12h34 : Bonjour, @fanfanlatulipe. Bernard Cazeneuve a entamé ce matin son déplacement à Ajaccio par une visite de la caserne des pompiers de la ville, rencontrant d'abord les quatre fonctionnaires blessés lors du guet-apens de jeudi dernier. Vous trouverez par ailleurs des récits et des témoignages des actes qui ont visé pompiers et fonctionnaires ici ou encore ici.

12h33 : Et les actes antipompiers et antipoliciers, on n'en parle pas? Bizarre!

10h30 : Après s'être rendu auprès des pompiers agressés, Bernard Cazeneuve rencontre maintenant des habitants du quartier des Jardins de l'empereur à Ajaccio.

10h05 : "Il n'y a en Corse de place ni pour la violence, ni pour le racisme."

En direct d'Ajaccio, Bernard Cazeneuve exprime son soutien aux policiers et pompiers blessés. Il a aussi tenu à "marquer [sa] réprobation la plus ferme" contre les actes antimusulmans commis dans la foulée de l'agression des pompiers.

10h01 : En visite dans le quartier des Jardins de l'empereur à Ajaccio, Bernard Cazeneuve condamne avec "la plus grande fermeté" les récents événements.

09h19 : Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, est arrivé à Ajaccio. Il rencontre actuellement les sapeurs-pompiers.

08h50 : Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, est attendu à 9 heures à Ajaccio, dans le quartier des Jardins de l'empereur. Pour le moment, c'est le grand calme dans le quartier, rapporte un journaliste sur Twitter.