Incendie en Gironde : "Il a plu, alléluia !", les élus soulagés par l'arrivée d'une pluie "salvatrice"

"Il a plu, alléluia !" : ce cri du coeur de la maire de Saint-Magne, Ghislaine Charles, traduit le soulagement des élus alors que la météo offre aux pompiers un peu de répit sur les incendies en Gironde.

Article rédigé par
Avec France Bleu Gironde - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Des sapeurs-pompiers autrichiens oeuvrent dans la forêt près de Belin-Béliet.  (THIBAUD MORITZ / AFP)

"C'est la bonne nouvelle de la nuit, pas de reprise notoire et un bel orage. On l'attendait sec, il a plu. Alléluia !", se réjouit la maire de Saint-Magne, Ghislaine Charles, dimanche 14 août au micro de franceinfo. L'incendie de Landiras qui avait déjà détruit 13 000 hectares en juillet dernier a repris dans sa commune mardi après-midi, détruisant 7 400 hectares de végétation sur son passage. L'incendie qui frappe la Gironde depuis mardi, dans les secteurs d'Hostens et Saint-Magne, est "tenu" mais "pas fixé", indique la préfecture de Gironde ce dimanche matin. Il n'a pas progressé pendant la nuit mais "des risques de reprises" persistent. 

"On redoutait le pire"

Le feu n'a pas progressé ces dernières 48 heures, mais la préfète de Gironde, Fabienne Buccio, craignait que les orages annoncés dans la nuit de samedi à dimanche ne soient des "orages secs, sans pluie mais avec de la foudre qui tombe au sol". En prévision d'une "nuit difficile", un important dispositif avait été déployé avec près de 1 000 pompiers pré-positionnés dans la forêt pour éviter toute reprise de feu.

"On redoutait le pire, avec un orage sec et des vents qui risquaient d'accentuer les risques de reprises et les chutes de pins sur les routes et dans la forêt", indique de son côté Jean-Louis Dartiailh, maire d’Hostens, sur France Bleu Gironde ce dimanche matin. "Heureusement, on a eu cette pluie salvatrice qui est tombée en abondance", poursuit-il.

"La pluie, c'est le meilleur pare-feu contre l'incendie"

À Louchats, la commune voisine, Philippe Carreyre, maire et représentant de l'association de Défense de la forêt française contre les incendies se réjouit également. "Vers 22h il y a eu des pluies violentes, des pluies pénétrantes, témoigne-t-il sur France Bleu Gironde. Le soleil et le vent ont laissé la place aux nuages et à la pluie. Je m'en réjouis car l'eau naturelle, la pluie, c'est le meilleur pare-feu contre l'incendie", ajoute-t-il, évoquant une situation qui "s'est très favorablement améliorée".

"Ça ne sera certainement pas suffisant mais ça nous permet de souffler un peu et de voir l'avenir sereinement."

Jean-Louis Dartiailh

à France Bleu Gironde

Le soulagement est unanime. "Nous sommes soulagés parce que ça devenait épuisant", renchérit Jean-Louis Dartiailh. "Les pompiers sont fatigués, les bénévoles sont fatigués, les élus sont fatigués. Il faut qu'on arrive au bout parce que c'est usant", ajoute Ghislaine Charles, alors que leur secteur est confronté aux incendies et au bal des évacuations depuis le début de l'été.

"On croise les doigts pour qu'il pleuve encore un petit moment"

"On attendait cette pluie. On l'attendait pour pouvoir réintégrer les habitations", précise Jean-Louis Dartiailh, conscient que "c'est la sous-préfecture qui décidera du retour ou pas et dans quel délai". "Mais on a bon espoir que les personnes évacuées puissent rentrer chez elles", assure le maire d’Hostens.

"Pourvu que ça dure et qu'enfin on voit le bout du tunnel", ajoute Ghislaine Charles, alors qu'une "légère pluie continue ce matin". "On croise les doigts pour qu'il pleuve encore un petit moment", conclut la maire de Saint-Magne, alors que le feu n'est toujours pas fixé mais contenu ce dimanche matin.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Incendies en Gironde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.