Cet article date de plus d'un an.

Vienne : un sans-abri de 52 ans en garde à vue après l'incendie de l'abbaye de Ligugé

Dans la nuit de lundi à mardi, un incendie a détruit 20 mètres carrés d'une partie de ce monastère, classé monument historique.

Article rédigé par
avec France Bleu Poitou. - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le feu a détruit une ancienne buanderie de l'abbaye de Ligugé qui servait de lieu de stockage, Ligugé (Vienne), mardi 21 juillet 2020. (JULES BRELAZ / FRANCE-BLEU POITOU)

Un sans-abri de 52 ans a été placé en garde à vue après l’incendie de l’abbaye de Ligugé, dans la Vienne, le soir du lundi 20 juillet et sa garde à vue sera prolongée, indique le procureur adjoint de Poitiers à France Bleu Poitou ce mardi. L’homme, connu défavorablement de la justice, a été interpellé en état d’ivresse aux abords de la plus ancienne abbaye de France peu après les faits. Il a d’abord été placé en cellule de dégrisement pendant la nuit de lundi à mardi, puis a été auditionné durant la journée.

Une ancienne buanderie détruite

Selon le parquet, des traces d’hydrocarbures qui ont été retrouvées sur le suspect sont en cours d’analyse pour déterminer si elles coïncident avec les constatations faites par la police scientifique sur place. Le feu a détruit une ancienne buanderie qui contenait deux vélos, mais "l'abbaye en elle-même n’a pas été touchée", précise le père Christophe, supérieur de l’abbaye à France Bleu Poitou.

Le père Christophe, le supérieur de l'Abbaye de Ligugé (Vienne), le 21 juillet 2020. (JULES BRELAZ / FRANCE-BLEU POITOU)

Ce monastère, classé monument historique, est occupé par 25 moines bénédictins. Il a été fondé en 361 par l'ermite Martin de Tours. Le père Christophe se dit soulagé mais "a plus de peine pour le suspect que pour les deux vélos et le tas de bois qui se trouvaient encore dans l'ancienne buanderie", a-t-il déclaré.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Incendies de forêt

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.